Chaque mois, un expert répond aux questions que vous vous posez sur l’homosexualité et le genre. Ce mois-ci, le professeur Guillaume Ophobe répond à la question de Nadja (35 ans, Lyon) : « pourquoi les gays ne vont-ils pas en vacances à la Grande-Motte ? »

Mais parce qu’il n’y pas de gays à la Grande-Motte ! Et pourquoi les gays vont-ils en vacances à Sitges ? Mais parce qu’il y a des gays à Sitges ! Et nous revoilà parti dans la théorie de la meute, du regroupement communautaire dont les homos sont si friands ! Au-delà de cet aspect, vous imaginez un gay en jockstrap et tétons percés se faire bronzer à côté de Roger, Nadine et leurs enfants Kevin et Jordan sur une plage non-privative et partager ensemble un sachet de chouchous ? C’est bien sûr rigoureusement impensable.

coin specialiste redimEn revanche, on imagine déjà mieux notre gay jockstrapé échanger un flacon de poppers sur une plage des Canaries avec un couple d’homos parisiens qui porteraient le même tatouage que lui (probablement un signe chinois signifiant «éternité») en bas du dos. Le gay a d’autres préoccupations que celles de Roger et Nadine. Les homosexuels ne se promènent pas le soir le long du port avec une glace à la main. Parce que lorsqu’ils se promènent, c’est uniquement pour cruiser dans les sous-bois. Et puis surtout, les gays ne mangent pas de glace : ils ne se nourrissent que de Coca Zéro.

Une affaire de (bon) goût

Il faut savoir qu’en moyenne, 7 homosexuels sur 10 souffrent durant une année en salle de sport à soulever de la fonte, chaque jour un peu plus lourde. Ils testent ensuite le résultat le jour de la Gay Pride et se comparent les uns aux autres. Puis ils retournent peaufiner tout ça pendant un mois. Et là, juillet arrive et c’est LE moment pour eux d’exhiber un an de travail et 500€ de dépense. Il leur paraît bien sûr inconcevable de ruiner tant d’efforts à cause d’une glace italienne.

Les boutiques de souvenirs de la Grande-Motte ne leurs conviennent pas plus : on n’y trouve pas de Prada ni de D&G (ou alors de la contrefaçon). Quant au clubbing, le concours des miss Red Bull dansant sur Les Sunlights des Tropiques au Mosquito Club ne les intéresse que très moyennement.

La communauté homosexuelle s’est longtemps construite contre l’image hétérosexuelle du beauf. Et elle a réussi. Le gay est distingué, il est aisé et ne se mélange donc pas pour ses vacances avec le reste du monde. Car la communauté homo a du goût. Pour preuve, la récente mode estivale du jockstrap qui dépasse du bermuda, mis en valeur par une peau brûlée par le soleil. Les vacances gays et chics, ce sont des séances de drague dans les sous-sols de supermarchés, arrosé de caïpirinha et bercées de Call Me Maybe, avec des montres D&G qui prennent tout le poignet, le tout dans un site idyllique et bétonné, sans musée, ni enfant, ni Roger, ni Nadine, ni femme, ni mixité sociale. Des vacances de rêve, quoi !

5 Réponses à “Pourquoi les gays ne vont-ils pas en vacances à la Grande-Motte ?”

  1. duglio

    Tout est dit! Très bonne analyse à mes yeux, et elle ne manque pas d’humour 😉 Mais qu’en est-il des lesbiennes? Sont elles tout aussi enclines à se regrouper que les gays?…

    Répondre
  2. rebecca

    les gays sont partout arf, ca veut rien dire l’article, et a la grande motte, j y etais avec des amis qui etaient tous gay et lesbiennes … bof bof , pourquoi créer un carcan pour les gays, on est deja parfois exclus pas la peine d’en rajouter !!!

    Répondre
  3. adam2lille

    Votre article est truffé de clichés et de préjugés nauséabonds qui font le lit de l’homophobie.
    Si vous avez cherché à faire du style ou de l’humour, c’est complètement râté !
    Revoyez votre angle de vue. Les homos ne vont pas tous à Sitgès et n’ont pas tous le téton piercé. Tout comme les hétéros ne sont pas tous des gros beauf entassés à la grande Motte.

    Répondre
    • Romain Vallet

      Votre commentaire est truffé de bêtise et d’indignation facile qui font le lit du crétinisme.
      Si vous avez cherché à combattre efficacement l’homophobie, c’est complément raté !
      « Les homos ne vont pas tous à Sitgès et n’ont pas tous le téton piercé. »
      Ah bon ? Vous êtes sûrs ? On en était pourtant persuadés…

      Répondre

Trackbacks/Pingbacks

  1.  Mais pourquoi les gays ne vont-ils pas en vacances - | Rue89Lyon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.