Plus que de simples dessins, les fresques murales de San Francisco incarnent de véritables messages militants. S’il puise ses origines dans la communauté hispanique, ce mode d’expression urbain s’est rapidement étendu bien au-delà de la population latino-américaine, comme en témoignent les fresques féministes (réalisées en 1994) qui ornent les murs de la Maison des Femmes de la ville la plus gay des États-Unis. Le Collectif lesbien lyonnais leur consacre chez au Centre LGBTI de Lyon une exposition qui sera l’occasion pour les visiteurs de réaliser des pochoirs inspirés des grandes figures des luttes féministes et LGBT (Angela Davis, Simone de Beauvoir…). Un temps d’échange est prévu le 19 octobre lors du décrochage de l’exposition, suivi d’un apéro musical.

Jusqu’au 19 octobre au Centre LGBTI de Lyon, 19 rue des Capucins-Lyon 1

Photo : fresque de la Maison des Femmes de San Francisco

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.