Violoncelliste, gay et jamais avare de vannes un peu limites, Jefferey Jordan revient dans son one-man-show sur les événements marquants de sa jeune existence, depuis son enfance ennuyeuse au fin fond du Cantal (marquée notamment par la mort d’un de ses frères) jusqu’à sa montée à Paris, sans omettre sa vie lyonnaise, sa passion pour les gros archets et ses premiers émois auprès des garçons.

Avec ses mimiques outrées, son déhanché exagéré, ses petites vacheries et son cassé de poignet digne des plus grands contorsionnistes, le jeune humoriste lyonnais Jefferey Jordan incarne sur scène ce que d’aucuns appelleront avec dédain (et avec une homophobie hélas parfois intériorisée) «un cliché ambulant» : la figure honnie et refoulée de la modeuse superficielle, mauvaise, exubérante et en un mot caricaturale.

jefferey jordan s affole lyon heteroclite juin 2014

Avec sans doute une bonne dose d’opportunisme (il est évidemment plus facile de faire rire avec Zaza-la-folle qu’avec un gay façon M. Tout-le-monde) et quelques facilités, Jefferey déroule ainsi pendant près d’une heure et demie une autobiographie qu’on devine à peine romancée : son enfance auvergnate, ses premières expériences de touche-pipi dans les toilettes de l’école primaire, la mort de son grand frère, sa passion pour le violon, son coming-out, son arrivée à Lyon, etc. C’est efficace, drôle et au final assez culotté, en ces temps où les représentations lisses, proprettes et pour tout dire assez insipides de l’homosexualité tendent à devenir la nouvelle norme “gay-friendly“…

 

Jefferey Jordan s’affole
Le 31 décembre à la Salle de la Ficelle, 65 boulevard des Canuts-Lyon 4 / 04.78.30.77.68

Trackbacks/Pingbacks

  1.  Vincent Dedienne, un queer malgré lui à l'Espace Gerson - Heteroclite
  2.  Vincent Dedienne, queer malgré lui - Heteroclite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.