L’association H/F Rhône-Alpes organise une rencontre-débat à l’ENS pour lever les fantasmes qui planent autour du genre et de sa fameuse «théorie»…

 

Le « genre » est-il une idéologie ou une théorie, ainsi que le prétendent les opposants au mariage pour tous (qui l’ont rebaptisé gender – prononcez « djendeur » – sans doute pour mieux souligner son origine anglo-saxonne, donc intrinsèquement diabolique) ? En sciences sociales, c’est plutôt une catégorie d’analyse utilisée à travers de nombreux pays par des milliers de chercheurs issus de disciplines très variées et dont les travaux sont très loin de former une pensée (et encore moins une théorie ou une idéologie) uniforme. Ces chercheurs ne tentent pas de «nier la nature» mais montrent que le biologique se double d’une dimension sociale, donc culturelle : être un homme ou une femme, ce n’est pas seulement avoir un pénis ou un vagin, c’est aussi faire l’objet d’attendus sociaux concernant le comportement, les vêtements, les pratiques sexuelles, etc. Pour y voir plus clair et (espérons-le) dissiper les malentendus délibérément entretenus autour de ce concept qui charrie bien des fantasmes, l’association H/F Rhône-Alpes, qui milite pour l’égalité femmes-hommes dans le monde de la culture, invite l’enseignante-chercheuse Christine Detrez (maîtresse de conférence en sociologie) pour une rencontre-débat sur le thème «au-delà des polémiques, définir et comprendre la notion de genre».

Mardi 28 janvier à 18h à l’École normale supérieure, 15 parvis René Descartes-Lyon 7 / 06.12.52.23.20 / www.hfrhonealpes.fr

Trackbacks/Pingbacks

  1.  Joan W. Scott publie De l'utilité du genre - Heteroclite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.