Le collectif LGBT de Crest organise la projection du documentaire Call Me Kuchu, qui dépeint la dramatique situation des LGBT ougandais.

Le 24 février dernier, en dépit des protestations des chancelleries occidentales, le président ougandais Yoweri Museveni promulguait une loi durcissant la répression de l’homosexualité (qui peut désormais être punie dans certains cas de la prison à vie). Il parachevait ainsi une violente campagne homophobe de cinq ans menée notamment par des parlementaires de son propre parti. C’est cette catastrophe annoncée que retrace le documentaire Call Me Kuchu, dont le collectif LGBT de Crest organise une projection en partenariat avec Amnesty International et l’Association de Solidarité avec Tous les Immigrés (ASTI). On y suit le combat de David Kato (1964-2011), un militant de la cause LGBT assassiné il y a trois ans après qu’un tabloïd ougandais ait explicitement appelé à pendre les homosexuels.

 

Jeudi 10 avril au cinéma L’Éden, 2 quai Bérengier de la Blache-Crest / 09.72.43.46.10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.