Récompenser le porno gay : depuis 2012, c’est ce que font les Pink X Gay Video Awards organisés sous l’égide de la chaîne Pink X. Films, stars, scènes, réalisateurs : voici d’ores et déjà nos chouchous !

acteur Christian Wilde a plus d'un succes à son actif heteroclite pink x gay video awards pornoDu côté des films

Divisés en quatre catégories (film étranger, français, amateur et ethnique), les films en compétition (une quarantaine) pour les Pink X Gay Video Awards sont propres à satisfaire tous les goûts. Parmi les plus remarquables, on retiendra, à l’international, ceux signés par Mr. Pam qui, comme son nom ne l’indique pas, est une femme : Stalker, un thriller très hot mené par Brady Jensen (nommé comme meilleur acteur), domine sa catégorie, tandis que Grindhouse, qui se déroule dans un club très fréquenté, pourrait lui valoir le prix du réalisateur (ou plutôt de la réalisatrice, donc) face à la légende Joe Gage (Special reserve) et à la très réussie première mise en scène de la star Ashley Ryder (Snatched).

En France, le grand favori est le très léché, très efficace et très bien scénarisé polar Indic, de Ludovic Peltier, fort de six nominations (recordman de l’année !), même si le dernier film de Stéphane Berry, Le Garçon du lac (une version X de L’Inconnu du lac), ne manque pas d’attraits. Le prix «amateur» ne devrait pas échapper au fétichisme sneaker, la grande tendance 2014, peut-être pour l’Anglais ScottXXX one (bien foutu) à moins que la star du genre, Fred Sneaker, n’emporte la mise avec ses Plans persos. Enfin, côté ethnique, Citébeur confirme son savoir-faire avec Lascars en force 2 et ses plans caves et cailleras.

Du côté des stars

Il y a du lourd parmi les stars qui s’affrontent ici dans diverses catégories (acteur, actif, passif, new cummer mais aussi duo et partouze) : on y croise en effet François Sagat (Incubus 2), Paddy O’Brian (vainqueur aux derniers Pink X Gay Video Awards, Straight as they cum) ou Jeff Stronger (Rigid). Notre cœur (et pas que…) chavire toutefois plutôt pour le joli blond Christian Wilde du beau road-movie Wilde Road (meilleur acteur), pour le tatoué superstar Jake Bass (meilleur actif pour Cockyboys), pour Marcus Mojo (meilleur passif pour The Harder, the Better) et pour la révélation de Young and furry, le joli poilu (et bien nommé) Josh Long (meilleur new cummer). On aimerait aussi voir récompensés Matteo Valentine et Ale Tedesco pour leur incroyable duo de Hairy butt bangers, ainsi que les huit participants à la formidable et ironique partouze de To Fuck a Predator : Gangbang

Votes ouverts aux internautes du 8 septembre au 8 octobre sur www.pinkxgayvideoawards.com

Photo 1 : Brady Jensen, nommé dans les catégories meilleur acteur et meilleur duo

Photo 2 : Christian Wilde, nommé dans la catégorie meilleur acteur

 

 

La procédure

Les nominés aux Pink X Gay Video Awards sont des films que Pink X a diffusé ou proposé en vidéo à la demande (VOD) en 2013-2014. Les votes des internautes (qui s’étaleront sur un mois) seront mixés à ceux d’un jury professionnels pour déterminer les gagnants dans les onze catégories. Verdict et remise des Pink X Gay Video Awards le samedi 25 octobre à minuit, sur Pink X évidemment.

3 Réponses à “Pink X Gay Video Awards : les Nobels du X !”

  1. Phil Vic

    Quand je pense que ce pauvre Didier se voit obligé de mater tous ces films pour pouvoir les critiquer… Dur dur pour lui !

    Répondre

Trackbacks/Pingbacks

  1.  Pink X Gay Video Awards : les Oscars du cul ! - Heteroclite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.