Patrice Béghain, ancien adjoint à la Culture de la Ville de Lyon, souligne dans cette série d’articles l’homo-érotisme qui se dégage de six tableaux tirés des collections des musées de Rhône-Alpes. Ici, Hippolyte Flandrin, Jeune Berger assis, 1834, musée des Beaux-Arts de Lyon.


 

Hippolyte Flandrin, Jeune Berger assis, 1834, musee des Beaux-Arts de LyonDans cette figure d’étude, Hippolyte Flandrin (1809-1864) représente un jeune pâtre – en fait un modèle qui a posé dans l’atelier – placé dans un paysage composé. La beauté virile de ce jeune Italien, aux traits rustiques et au corps vigoureux, sied aux canons des académies masculines, exercice obligé des jeunes pensionnaires de l’Académie de France.

On s’attendrait à trouver dans une telle étude l’atmosphère paisible d’une Arcadie toute virgilienne. Pourtant, malgré le bleu du ciel, l’âpreté du paysage introduit comme une tension, dont il faut peut-être chercher la source dans ce que le tableau désigne en voulant le dissimuler. Avec le vêtement enroulé autour de sa main, le jeune homme cherche à masquer son sexe. Mais le résultat est inverse : la dissimulation provoque une représentation hyperbolique. Ce qui devait disparaître se trouve au centre du tableau, comme le point focal de l’oeuvre. L’étoffe moule la main, placée à l’évidence directement sur le sexe, alors qu’on l’aurait plutôt attendue au-dessus du vêtement. L’effet de braghetta, à la mode Renaissance, est renforcé par la double inscription phallique du tronc d’arbre puissant et du bâton de berger qui passe entre les jambes du modèle.

Que le peintre l’ait voulu ou non, ce portrait, par lequel il voulait « exprimer un calme, une paix parfaite », est perturbé par l’expression indirecte de la sexualité. Il devient la figure d’une attente et d’une disponibilité. C’est à propos de Flandrin que Théophile Gautier a évoqué « les rêves du peintre en dehors de entraves du sujet »…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.