Roland Auzet parvient à créer la surprise par ses partis pris de mise en scène en s’attaquant à la célèbre pièce de Bernard-Marie Koltès, Dans la solitude des champs de coton.

Compagnon de Patrice Chéreau, Bernard-Marie Koltès, mort du sida en 1989, est un auteur emblématique du théâtre français des années 1970 et 1980, dont les textes continuent d’alimenter les répertoires de nombreuses salles et compagnies. Dans la solitude des champs de coton est un de ses textes majeurs (et sans doute l’un des plus joués), dans lequel il tente de représenter, à travers un long dialogue entre un dealer et son client, la nature des échanges interhumains et au-delà, la notion de désir.

dans la solitude des champs de coton roland auzet

Compositeur, percussionniste et metteur en scène que le public lyonnais connaît notamment parce qu’il a dirigé le Théâtre de la Renaissance à Oullins de 2011 à 2014, Roland Auzet confesse une fascination pour la langue de Koltès, pour sa sonorité, pour sa musicalité mais aussi pour la capacité de l’auteur à créer un grand poème autour du mystère de la relation entre les individus. S’il a fait appel à deux actrices pour jouer des rôles habituellement dévolus à des hommes (Anne Alvaro et Audrey Bonnet), c’est tout d’abord parce qu’il avait envie de collaborer avec ces interprètes, mais également pour offrir un nouveau point de vue sur la pièce, sans rien perdre de l’ambiguïté et du désir entre les deux personnages.

Du théâtre dans un centre commercial

Autre parti pris étonnant de mise en scène : Roland Auzet, qui confesse avoir cherché un lieu qui permette de lier intimité et espace public, a choisi de transposer la représentation de la pièce dans le centre commercial de la Part-Dieu. Non seulement ce temple de la consommation et de la marchandisation fait écho au texte de Koltès, où l’échange marchand est posé comme base des relations entre les individus, mais il offre également des possibilités de perception nouvelles pour le public. Ainsi, chacun des deux cents spectateurs de la mise en scène de Roland Auzet sera équipé d’un casque audio haute-définition, créant l’illusion qu’Anne Alvaro ou Audrey Bonnet lui susurre le texte au creux de l’oreille. En outre, les spectateurs seront libres de se déplacer autour de l’espace de jeu, multipliant de cette manière les points de vue sur la pièce.

Enfin, conservant son goût pour les mélanges entre théâtre et musique, Roland Auzet a imaginé avec l’aide de la Muse en Circuit (centre national de création musicale) une composition qu’il qualifie de cinématographique et qu’il a pensé comme une narration qui se déroule en parallèle du texte. Lâchés sous la nef de la Part-Dieu et en même temps lovés dans le cocon protecteur de leur casque audio, les spectateurs expérimenteront alors cette intimité de l’espace public, si emblématique de nos rapports interhumains contemporains.

 

Dans la solitude des champs de coton, du 13 au 23 mai au centre commercial de la Part-Dieu.
Réservations au Théâtre Les Célestins, 4 rue Charles Dullin-Lyon 2 / 04.72.77.40.00 / www.celestins-lyon.org

Photo Roland Auzet © Andit Desai

 

Bernard-Marie Koltès

Né en 1948 dans une famille bourgeoise de Metz, Bernard-Marie Koltès écrit ses premières pièces au début des années 70. En 1977, il s’installe à Paris où il écrit La Nuit juste avant les forêts, qu’il met en scène lui-même au festival off d’Avignon cette même année. Cette pièce le fait connaître en France et en Europe. Au début des années 80, il rencontre Patrice Chéreau, qui devient son metteur en scène.

Parmi ses pièces les plus célèbres, citons Combat de nègre et de chiens (1979), Quai Ouest (1985), Dans la solitude des champs de coton (1985) et Roberto Zucco (1988), sa dernière pièce achevée, inspirée par la vie d’un tueur en série italien. Koltès a également écrit au milieu des années 80 un scénario pour le cinéma, Nickel Stuff, qui ne sera jamais tourné mais qu’il voulait réaliser lui-même et pour lequel il rêvait de… John Travolta. Atteint du sida, il décède en avril 1989.

Trackbacks/Pingbacks

  1.  Les Célestins présentent leur saison 2015-2016 - Heteroclite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.