Avec Crime au Kitsch, Hervé Latapie (la « Taulière » du Tango à Paris) nous propose à la fois une enquête policière et une balade dans le Marais parisien.

herve latapie crime au kitsch editions le gueuloirMurder on the dancefloor… Comme dans la chanson de Sophie Ellis Bextor, un meurtre a été commis sur la piste de danse du Kitsch, une discothèque gay située en plein cœur du Marais. L’ex-amant de la victime, qui n’est autre que «la Taulière» du Kitsch, fait figure de principal suspect. Mais bien évidemment, l’affaire ne saurait être aussi simple pour le lieutenant Jacques, dit «la Jacquette», que ses collègues flics ont chargé d’élucider ce mystère.

«La Taulière», dans la vraie vie, c’est aussi le surnom d’Hervé Latapie, l’auteur de ce whodunit bien ficelé qui, comme son alter ego de fiction, dirige également une boîte gay parisienne, Le Tango. On l’aura compris : Crime au Kitsch est donc un roman à clefs ultra-transparent (même pour qui ne fréquente pas assidûment le milieu gay de la capitale), qui permet à Madame Hervé (l’autre petit nom du patron du Tango) de disséquer avec mordant et humour les évolutions du Marais, entre gentrification, invasion des grandes enseignes commerciales et persistance du sida. En creux, Latapie plaide ainsi pour son quartier et fait l’éloge d’une forme de solidarité entre gays mise à mal par l’individualisme et l’essor des applications de rencontre. Un esprit communautaire qu’il est urgent de retrouver si on veut que tous atteignent une forme de «bien-être gay»…

Crime au Kitsch d’Hervé Latapie (éditions Le Gueuloir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.