Tatiana de Rosnay met ses pas dans ceux de Daphné du Maurier le long des côtes escarpées de Cornouailles, et nous livre dans cette biographie un portrait brillant et passionné de la romancière anglaise.

tatiana de rosnay heteroclite manderley for ever daphné du maurierDans l’inconscient collectif, le nom de Daphné du Maurier évoque les images d’une femme un peu gauche courant dans la nuit pour échapper à une servante psychopathe ou d’une jolie blonde en talons agressée par des corbeaux. C’est sûrement à cause de cela que l’auteure de Rebecca (1938) et des Oiseaux (1952) a eu tant de mal à se défaire de l’image d’écrivaine romantique. Relire ses livres reste le meilleur moyen de connaître celle qui aimait croire que l’ange et le démon pouvaient cohabiter dans une même personne et dont les œuvres mêlent habilement l’Histoire, le fantastique… et une bonne dose de cynisme.

Tatiana de Rosnay, fan de la première heure, a visité les lieux où Du Maurier a vécu, rencontré une de ses filles et fouillé dans les archives familiales pour proposer une biographie sans concession… ou presque. Car si elle ne fait pas l’impasse sur les relations amoureuses lesbiennes de son sujet, elle invoque régulièrement le double masculin que Du Maurier s’était fabriqué dès l’enfance pour expliquer son amour pour une amie, son besoin d’indépendance ou son refus de la superficialité. L’image publique de l’écrivaine serait-elle là aussi en décalage avec la réalité ? Daphné du Maurier n’aurait pas été la goudou refoulée dont nous rêvions tant ? Si on nous le dit…

 

Manderley for ever de Tatiana de Rosnay (éditions Albin Michel)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.