Dans Chair Antigone de François Veyrunes, c’est moins la désobéissance d’Antigone qui est interrogée que l’essence et les causes de ses prises de position.

Chair Antigone est, pour le chorégraphe François Veyrunes, le pendant féminin de sa précédente création, Tendre Achille, dans laquelle il plaçait trois hommes aux prises avec l’espace. Antigone a traversé les époques comme le symbole féminin de la désobéissance. Dans ce spectacle, c’est moins sa désobéissance qui est interrogée que l’essence et les causes de ses prises de position.

Chair Antigone francois veyrunes compagnie 47.49 credit Guy Delahaye

Samedi 21 janvier 2017 au Théâtre du Parc, 1 avenue du Parc-Andrézieux-Bouthéon / 04.77.36.26.00 / www.theatreduparc.com

Jeudi 18 mai 2017 au Toboggan, 14 avenue Jean Macé-Décines / 04.72.93.30.00 / www.letoboggan.com

Photos © Guy Delahaye

Trackbacks/Pingbacks

  1.  "Tendre Achille" : des interprètes bourrés de talons - Heteroclite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.