Beira-Mar est un film attachant, subtil, sans drames ni excès, mais très juste, qui suit les tribulations de deux amis d’enfance partis au bord de la mer.

Les deux réalisateurs du film brésilien Beira-Mar (Filipe Matzembacher et Marcio Reolon) sont des adeptes de ces «presque rien» qui donnèrent son titre à un des premiers (beaux) films de Sébastien Lifshitz : une intrigue minimale (deux amis d’enfance partent au bord de la mer récupérer les papiers d’un grand-père décédé) dans laquelle se jouent pourtant des choses essentielles : l’amour, l’amitié, l’affirmation de soi, le rapport à la famille et aux racines, etc. La mise en scène caressante, presque languissante dans sa manière de s’attarder sur les décors, les silences ou les corps, souligne cet aspect de chronique d’une adolescence qui se découvre peu à peu. Cela donne un film attachant, subtil, sans drames ni excès, mais très juste. On s’y ennuie un peu, mais il est doux parfois de s’ennuyer en compagnie de jeunes et jolis garçons…

beira mar Filipe Matzembacher Marcio Reolon heteroclite

Sortie DVD le 18 octobre chez Épicentre Films
10 DVD à gagner en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à redaction@heteroclite.org (objet : Beira-Mar)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.