Créé en janvier 2016 par un petit collectif de développement de jeux vidéos, A normal lost phone est un jeu d’investigation dans lequel le joueur doit chercher ce qui est arrivé au propriétaire d’un téléphone perdu. La première version ayant été couronnée de succès, une version approfondie est en cours de création, grâce à une campagne de financement participatif qui se termine ce mardi.

Le jeu A normal lost phone est d’abord créé par un groupe d’amis lors d’une rencontre internationale de création de jeux vidéos en 48h, le Global Game Jam. Sans que cela soit son thème affiché, il aborde la question de l’homophobie et de la quête de soi à l’adolescence, et ce alors que, depuis quelques années, les jeux vidéos s’ouvrent timidement à l’homosexualité. Devant son succès, ses créateurs ont décidé d’aller plus loin.

Dans la peau d’un jeune homo

À travers une interface de téléphone mobile, le joueur doit découvrir ce qui est arrivé au propriétaire de ce smartphone, Sam, en regardant ses messages, applications, photos… Le joueur devient alors témoin des émotions et de la vie intime de Sam, de ses questionnements sur le passage à l’âge adulte, sur son orientation sexuelle, sur l’homophobie… « Comme ce jeu ne se présente pas explicitement comme un outil de lutte contre l’homophobie, nous avons eu des retours de joueurs qui nous disaient avoir réfléchi et être devenu plus tolérants. Cela nous a beaucoup encouragé« , explique Miryam, l’une des membres de l’équipe. A normal lost phone est la deuxième création du collectif européen de création Accidental Queens. Devant le succès du prototype qui a reçu plusieurs prix, et qui est en accès libre sur Internet, les créateurs ont souhaité en développer une version plus complète.

Le projet du collectif est de produire un jeu plus travaillé graphiquement, plus pédagogique, avec plus d’applications et de messages, pour rendre l’investigation plus longue. Le joueur devra apprendre à penser comme le propriétaire du téléphone, en cherchant ses mots de passe par exemple. Ce nouveau jeu, qui serait commercialisé à l’automne, serait alors proposé en anglais, français, espagnol et portugais. Afin de financer le développement de la version finale, Accidental Queens a lancé une campagne de financement participatif. 90% de l’objectif (fixé à 10 000€) a déjà été atteint.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.