Le film italien One Kiss s’aventure agréablement hors des sentiers balisés et des règles des films sur le coming out ado.

Comment résister à un film sur l’adolescence qui cache en son sein une séquence musicale sur un tube de Blondie ? Impossible, n’est-ce pas ? D’autant que One Kiss (Un Bacio en VO), sous ses allures anodines, n’en finit pas d’étonner dans sa façon de se confronter à son sujet, transgressant joyeusement les habituels codes des films sur le coming out ado et les difficultés qui vont avec.

Lorenzo, le jeune homo de l’histoire, débarque dans une nouvelle école, dans une petite ville qui, à l’exception d’une parfaite fille à pédés et de ses parents adoptifs, accepte mal sa différence affichée. Lorenzo n’est pas insensible au charme viril d’Antonio, le sportif de sa classe. On s’attend bien sûr à ce que celui-ci le rejette… Et comme pour le reste, ce n’est pas ce qu’on attendait qui arrive dans ce film plus profond que ses apparences, dont le charme et la fraîcheur mutent brutalement en tragédie.

 

One Kiss d’Ivan Cotroneo (Italie, 2016)
Sortie en salles mercredi 26 avril
Vendredi 2 juin à 16h45 au Cinéma, impasse Saint-Polycarpe-Lyon 1

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *