La Dj Lucy Josef, qui a fait ses armes lors des soirées La Chatte ou Garçon Sauvage, assume fièrement son amour des morceaux WTF.

Strasbourgeoise, Jurassienne puis Lyonnaise, Lucy Josef se souvient de ses premiers émois musicaux : «comme tout le monde, j’étais amoureuse d’Alizée (d’ailleurs, je tente encore de démontrer que je suis sa sœur cachée)». Elle qui a toujours préféré les lives aux clubs était «du genre à faire des caprices pour aller sans [s]a mère à un concert, plutôt qu’en boîte». C’est lors des soirées La Chatte et Garçon Sauvage au Sonic que Lucy a fait ses premières armes de Dj. Et c’est au Lavoir public que se forgent ses souvenirs les plus marquants, face à un dancefloor fou et pour lequel elle s’est permise de passer des morceaux «WTF».

lucy josef © Marie Rouge

Lucy, une Dj ? «Je ne me considère pas comme une vraie Dj. Je dirais plus que je suis la meuf qui squatte l’ordi (et, désormais la console) toute la soirée pour passer les musiques les plus daubées qu’elle connaisse. Je mets d’ailleurs quiconque au défi de me battre à ce jeu-là. J’ai un répertoire de trucs dégueulasses à en faire pâlir les fans de Najoua Belyzel !».

www.soundcloud.com/lucy-josef

 

Photo © Marie Rouge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.