Pour sa vingt-troisième édition, le Festival des 7 Collines à Saint-Etienne présente dix-neuf spectacles originaux et novateurs, interprétés par des artistes profondément engagés dans leur art. Les spectateurs auront l’occasion d’être touchés par les thèmes abordés, comme l’identité, le genre ou le conservatisme.

Sons of Sissy donne une claque au conservatisme autrichien

Le chorégraphe Simon Mayer et ses quatre performeurs musiciens enterrent les clichés établis sur le modèle masculin. Leur utilisation expérimentale de la musique traditionnelle et de la danse les libère du conservatisme encore très présent en Autriche. Ces « fils de Sissy » décalent ainsi les stéréotypes de genre traditionnels, dans un spectacle mêlant humour et engagement physique, à voir au Festival des 7 Collines.

Euripides Laskaridis et son personnage queer reviennent dans la région

Relic est un show grotesque et décalé interprété d’une main de maître par le Grec Euripides Laskaridis. Ce solo de danse glisse petit à petit vers le transformisme et questionne ainsi les notions d’identité et de genre. Cette performance interroge notre acceptation des différences et de l’inconnu. Déjà présent à Lyon dans le cadre de la Biennale de la danse 2016, Euripides Laskaridis et son personnage queer reviennent cette fois-ci à Saint-Étienne vendredi 30 juin.

Oze : une réflexion sur l’identité

Ce spectacle de cirque nous transporte dans l’étrange. Entre mesure et démesure, entre petits et grands espaces, les trois personnages qui se présentent avec leurs différences nous transportent dans leur univers. La surprise et l’étrangeté sont les maîtres-mots de cette création du Cirque Ozigno. 

Le groupe A-Wa et Alsarah reines de la programmation musicale

Le groupe A-Wa ouvrira le festival stéphanois mercredi 28 juin. Ces jeunes femmes israelo-yéménites mêlent électro, hip-hop et musiques traditionnelles dans leurs chansons interprétées en arabe. L’originalité de leur œuvre et leur peps sur scène envoûteront à coup sûr le public.

La chanteuse soudanaise Alsarah accompagnée des musiciens de The Nubatones et de sa sœur au chant se produira quant à elle jeudi 5 juillet. Sa voix charismatique est le symbole du rénouveau de la pop nubienne dont elle est aujourd’hui la plus sérieuse représentante. Le groupe nous livre un équilibre parfait entre culture urbaine, modernité et traditions.

 

Festival des 7 Collines, du 28 juin au 8 juillet 2017 à Saint-Étienne / 04.77.32.54.13 / www.festivaldes7collines.com

 

Photo de la Une : Sons of Sissy © Rania Moslam
Photo 1 : Euripides Laskaridis © Evi Fylaktou
Photo 2 : Hervé le Belge © DR
Photo 3 : Tair, Liron et Tagel du groupe A-Wa © Hassan Hajjaj
Photo 4 : Alsarah © Nousha Salim

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *