Pour la saison 2017-2018, le Théâtre de la Renaissance respecte son identité et propose des spectacles variés, des pièces de théâtre aux concerts en passant par des comédies musicales.

Trois spectacles de la programmation du Théâtre de la Renaissance ont particulièrement retenu notre attention de part leurs revendications sur des sujets qui nous tiennent à cœur. L’un met en scène un couple gay, l’autre s’intéresse à des femmes colombiennes dans une œuvre féministe poignante et le dernier regroupe un quatuor de femmes en quête de liberté.

Deux hommes s’aiment d’un amour dévorant dans Cannibale

«Deux hommes dans une maison isolée dans la forêt. L’un va mourir, l’autre va survivre. Ensemble, ils vont tenter de circonvenir la mort qui vient». Le pitch du spectacle fait froid dans le dos et pourtant… Les deux amants dont on observe le quotidien ne sont qu’amour et éprouvent un désir inconditionnel l’un envers l’autre. Au point d’avoir des envies cannibales et de se dévorer ? Dans une pièce où l’intimité corporelle est dévoilée avec pudeur et délicatesse, le côté sombre et angoissant de leur situation se transforme peu à peu en hymne à la vie. Les deux acteurs portent la pièce à merveille. Preuve en est, ils ont été encensés par la critique la saison dernière lorsqu’ils jouaient au Théâtre de l’Élysée. Rendez-vous du 25 avril au 4 mai pour les intéressé-e-s…

Éric Massé met quatre femmes colombiennes à l’honneur

L’auteur et metteur en scène Éric Massé, artiste associé du Théâtre de la Renaissance depuis 2016, présente Mujer Vertical, une œuvre dans laquelle il joue le personnage de Juliette, qu’il incarnait déjà dans son dernier spectacle Femme Verticale. Cette fois-ci, il met en scène quatre personnalités féminines colombiennes. Elles portent de vives voix leurs revendications féministes et pour les droits des personnes LGBT. Alejandra Borrero en est l’exemple parfait. Présente sur scène, cette star des télénovelas colombiennes est une figure emblématique de la lutte pour le droit des femmes et des personnes LGBT dans son pays. Cette lecture-spectacle offrira la possibilité aux spectateurs d’écouter des récits bouleversants issus des histoires de ces quatre femmes. À découvrir les 20 et 21 octobre.

Des airs de Jacques Demy chez Pierre Notte…

Pierre Notte met en scène quatre comédiennes (assistée de la chanteuse Nicole Croisille pour la voix off) dans sa nouvelle création Sur les cendres en avant. Cette comédie musicale raconte le destin croisé de quatre femmes : Macha, qui se prostitue pour subvenir à ses besoins et ceux de sa sœur Nina, Mademoiselle Rose leur voisine et La dame armée qui souhaite la mort de Macha, son mari s’étant offert ses services… Dans cette œuvre drôle, forte et pleine de vie, le quatuor féminin se questionne sur son avenir et entend se reconstruire en toute liberté, indépendamment des hommes. Les chants deviennent de plus en plus engagés et ressemblent peu à peu à des cris de rébellion contre cette société machiste. À voir du 25 au 27 janvier.

 

www.theatrelarenaissance.com

 

Photo de Une : Arthur Fourcade et Martin Sève © DR
Photo 1 : Alejandra Borrero, María Alejandra Martinez, Julisa Murillo et Ana Milena Riveros © DR
Photo 2 : Juliette Coulon, Blanche Leleu, Charlotte Marquardt et Elsa Rozenknop © Giovanni Cittadini Cesi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *