Au programme de l’Octopussy Festival : des ateliers, un one-woman-show, des concerts et une conférence…

Non, ce n’est pas un hommage au récemment disparu Roger Moore. Loin de tirer son nom d’une des aventures du très macho James Bond, l’Octopussy Festival veut plutôt «nous parler intimités et sexualités : de la chatte, en somme, et de ses tentacules phalliques». Pour ce faire, il rassemblera des activités variées : des ateliers de fabrication de godes do-it-yourself, d’expression corporelle ou d’initiation au drag-king, un one-woman-show gore, une conférence sur les discriminations sexistes en France, des concerts des duos King’s Queer et Les Enculettes, des lectures, une boum après la Marche des Fiertés… Le tout du 14 au 18 juin dans trois lieux différents de l’agglomération : Les Feuillants (Lyon 1), L’Atelier des Canulars (Lyon 7) et Le Rita-Plage (Villeurbanne), associés pour l’occasion avec le fanzine L’Herbe à Chatte, la Meuf-in Stage Crew et la Bonnie and Clit.

 

06.87.77.46.12 / www.rita-plage.com/octopussy

 

Photo : King’s Queer © David Twist

Trackbacks/Pingbacks

  1.  L’Octopussy Festival, un festival des intimités et des sexualités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.