Euripides Laskaridis pioche dans la mythologie grecque pour son retour à la Biennale de la Danse de Lyon.  

Lors de l’édition 2016 de la Biennale de la Danse, Euripides Laskaridis avait dévoilé son personnage grotesque, sorte de Leigh Bowery engoncé dans son costume et dans les conventions sociales, avec le spectacle Relic. L’artiste protéiforme originaire d’Athènes revient pour cette édition 2018 accompagné de Dimitris Matsoukas pour interpréter Titans. Pièce des origines, le spectacle s’inspire des mythes qui entourent les enfants d’Ouranos et de Gaïa et recrée sur scène la cosmogonie antique pour éclairer les faiblesses du monde actuel. On y retrouve le style de Laskaridis, son goût pour les prothèses et les corps difformes et son intelligence dans le maniement du ridicule.  


Titans

Les 28 et 29 septembre au TNG – Les Ateliers –Presqu’île, 5 rue Petit David – Lyon 2 

www.biennaledeladanse.com

 

© Julien Mommert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.