Malgré les restrictions sanitaires en place, la Ville de Lyon prévoit plusieurs temps forts (virtuels ou  en extérieur) à partir du 25 février à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, afin de promouvoir l’égalité femmes-hommes, thématique au coeur des préoccupations de la nouvelle équipe municipale.

C’était une des toutes premières mesures de la coalition des forces écologistes et de gauche qui a pris la tête de la Ville de Lyon lors des dernières élections municipales, et qui lui a valu les honneurs d’un article dans Le Monde : la mise en place d’un budget genré, c’est-à-dire d’un budget dédié à la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Cette thématique étant au coeur des préoccupations de la nouvelle majorité municipale emmenée par Grégory Doucet, il semblait difficile pour la Ville de Lyon, malgré les restrictions sanitaires pour cause de pandémie, de ne rien proposer à l’occasion du 8 mars, journée internationale de lutte pour les droits des femmes.

Loin de la Saint-Valentin bis que tentent de nous vendre chaque année des équipes marketing en mal d’imagination, la Ville de Lyon, sous l’impulsion de Florence Delaunay, adjointe en charge du large portefeuille des droits et égalités, mémoire, culte et spiritualité, propose un panel d’événements virtuels ou en extérieur (Covid oblige) autour de la question : la ville a-t-elle un genre ?

La manifestation débutera dès le 25 février à 18h30 en direct sur le site de la Ville avec une table ronde ayant pour thème Réflexions, enjeux et expérimentations pour inscrire le genre dans la ville.

Les dimanches 28 février et 7 mars, des parcours commentés seront proposés afin de partir à la découverte des femmes remarquables et agissantes du 6e arrondissement et des Brotteaux et l’association Filactions proposera huit balades urbaines « Où sont les femmes ? » du 6 au 14 mars.

À la mairie du 7e arrondissement, une exposition intitulée  La ville ensemble, tous et toutes. Concevoir des espaces non-genrés exemplaires sera visible du 25 février au 18 mars.

Enfin, de nombreuses conférences émailleront cette longue semaine de réflexions, dont notamment « Les femmes, héroïnes de l’histoire lyonnaise » le 4 mars, le webinaire « Les métiers ont-ils un genre ? » le 5 mars ou encore le lancement du podcast La Fine Mouche des Ateliers La Mouche dont le premier épisode sera consacré à des échanges entre une spécialiste des questions de genre et des urbanistes et militantes écologistes.

Égalité femmes-hommes, voyons la ville autrement, manifestation proposée par la Ville de Lyon à partir du 25 février. Programme complet sur lyon.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.