Dodo

“Tea dance” le mot de septembre du Dicogay

Tous les mois, Hétéroclite se propose d’éclaircir le jargon homosexuel et des minorités de genre : en septembre, zoom sur tea dance.

 

Trad. : Thé dansant. Activité dominicale, prisée par le troisième âge et par les gays.

Le lundi, pour beaucoup, il y a école. Quel prétexte imaginer pour néanmoins faire la fête le dimanche ? Le plus simple est de chercher du côté de ceux pour qui une semaine n’a plus ni début ni fin, qui guinchent sans attendre le crépuscule ou le sacro-saint vendredi soir. Le thé dansant est tout indiqué. Dites le anglais pour le rendre plus branché, remplacez l’earl grey par bières et vodka, réinventez valse et rumba pour en faire des must dance inspirés. Voilà comment le Tea dance est devenu un emblème de la culture homosexuelle. Le plus célèbre avait lieu tous les dimanches au Palace (club mythique de Paris créé par Fabrice Emaer) dans les années 80. Les émules sont nombreuses, plus ou moins fidèles à l’original. La Boite à frissons, dite aussi le Tango tient le haut du pavé à la capitale, menée par Madame Hervé. Elle est venue distiller ses précieux conseils chorégraphiques le lendemain de la Gay Pride lyonnaise, dimanche 15 juin, à l’occasion d’un inattendu et réjouissant Tea dance associatif au Lax Bar. Le spectacle était pour le moins incongru : les convives ont esquissé, ou pour certains réalisé avec brio, quelques pas de tango ou de Madison au beau milieu de la rue Leynaud. Après plusieurs tentatives pour ressusciter cette belle tradition du tea dance (le queer tea dance de Middlegender, le Hot tea dance de la Chapelle), il semblerait que d’autres établissements envisagent de rejoindre la valse. On ne vous en dit pas plus pour l’instant, mais révisez vos pas pour briller sur les pistes dès la rentrée. Et pas de chance, dans la région, il ne suffit pas de savoir danser la bourrée.

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.