Dodo

Hymne à la folie

Copi est un artiste qui a marqué son époque : c’est enfoncer une porte ouverte que de dire cela, mais c’est toujours bon à rappeler. Que ce soit en collaborant avec diverses publications de gauche (Nouvel Obs, Gai Pied, Charlie Hebdo, Libération…), par ses prises de positions tranchées (en participant par exemple au Front homosexuel d’action révolutionnaire) ou dans ses écrits (principalement des pièces de théâtre), notre homme a été un poil à gratter insaisissable par qui le scandale arrivait. La compagnie grenobloise Les Aboyeurs a décidé de s’attaquer au monstre par le biais de deux de ses pièces : Le Frigo et Loretta Strong. Deux pièces a priori très différentes dans la forme – assez commune pour Le Frigo, qui respecte les codes du boulevard ; plus éclatée pour Loretta Strong. Pourtant, le jeune metteur en scène François Jaulin assure qu’elles parlent toutes les deux de la même chose : la sexualité, «plus obsédante qu’obscène», avec en prime toute une réflexion sur l’exil et l’identité (Copi est Argentin et arrive en France en 1963, à vingt-cinq ans). Des thèmes forts, qui émaillent son œuvre, emplie de bruit et de fureur. «Un peu de folie, ça fait du bien !» s’enthousiasme François Jaulin, qui, pour sa première mise en scène, a choisi de regrouper les deux pièces pour en faire un spectacle unique. On commencera avec Le Frigo, comptant la journée mouvementée de L., et on terminera avec le délire cosmique de Loretta Strong, une cosmonaute paumée au milieu de l’espace qui essaie désespérément de joindre la terre par téléphone. Mais plus qu’un simple collage, il s’agit ici de ne faire qu’un des deux personnages, Loretta Strong étant une sorte de prolongement onirique de L. On ne demande qu’à voir ce que cela pourrait rendre sur un plateau, en espérant le résultat aussi queer que les mises en scène habituelles des textes de Copi.

Du 7 au 10 avril au Théâtre de Création, 182 cours Berriat-Grenoble
Le 12 mai au Verso, 61 rue de la Richelandière-Saint-Étienne
Du 9 au 21 juin aux Clochards Célestes, 7 rue Alsace Lorraine-Lyon 1

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.