Le lobby anti-lobby gay

Compilation de quelques propos tenus par des personnalités ou des anonymes sur le « lobby homosexuel ».

Ce florilège, plus que de susciter une vaine indignation (ce qu’il ne manquera pas de faire), permet de saisir les thématiques qui traversent et réunissent les «analyses» sur le pouvoir gay. On ne s’étonnera guère d’y retrouver l’idée d’un fagocytage des institutions médiatiques, culturelles et politiques par les gays. Plane également la menace d’une «propagande homosexuelle» et d’une entreprise de destruction de l’ordre naturel (en réalité social) des choses. On ne s’étonne pas non plus de retrouver, parmi les plus prolifiques sur le sujet, de nombreux fondamentalistes catholiques et musulmans ainsi que des représentants de courants politiques de droite dure, dite identitaire (Novopress, Rassemblement des étudiants de droite)

Sournois
«A la suite de nombreux politiques et responsables du monde associatif, je dénonce cette manœuvre organisée par certains lobbys, qui, sous couvert d’altruisme, cache une volonté sournoise de briser les repères fondamentaux inscrits dans le cœur de tout être humain».
Mgr Aillet, Évêque de Bayonne Lescar et Oloron

Les homos dans la culture
Comment expliquer qu’un pays marqué par quinze siècles de christianisme ait pu renverser ainsi les principes fondamentaux de son organisation sociale ? Pourquoi l’important dispositif de résistance mis en œuvre, pendant près d’un an, par les opposants au projet s’est-il soldé par un échec ? La réponse à ces questions n’étonnera guère ceux de nos amis, hélas trop peu nombreux, familiarisés avec ce que nous appelons la guerre culturelle : le lobby homosexuel n’est parvenu à ses fins que parce qu’il a mené pendant plusieurs années un combat culturel, avant de porter ses revendications sur le terrain politique.
Extrait d’un dossier sur la «mainmise du lobby homo sur la culture» paru dans la rue catholique Permanences

Les homos dans les media
Jean-Paul II avait dit « N’ayez pas peur ! ». Il faut tenir bon devant un lobby peu important en nombre, peu représentatif des personnes qui vivent l’homosexualité, mais placé stratégiquement dans le monde de la communication. Ses armes sont fondées sur une parfaite maîtrise de la communication : on crée une émotion, ou fait croire à l’existence d’un faux besoin social fondé sur de faux chiffres, on culpabilise ceux qui ne font pas preuve de compassion à l’égard de ces fausses victimes et on terrorise l’opposition. Il faut inverser le processus : dénoncer leurs mensonges, leurs manipulations, leur aspect anti-démocratique, leur opposition aux valeurs les plus sympathiques aux yeux de la majorité : les enfants, la famille, le respect de la nature
Christian Vanneste, député UMP du Nord

Très bon jeu de mot
Le lobby “sodomite” sans mauvais jeu de mots est bien huilé, quelle sont d’après vous les moyens pour enrayer cette mécanique perfide?
Anonyme, sur un forum Yahoo

Homosexualité globalisée
«Il s’agit bien de prendre la mesure de l’adversaire. De comprendre comment il roule et ce qui l’anime. Et de prendre conscience, très précisément, du poids du lobby homosexuel dans l’Union européenne, ainsi que de sa mobilisation au niveau «global» : à l’ONU, pour être plus exact»
Jeanne Smits, directrice de la publication de Présent, quotidien national-catholique

Recrutement
«Il ne saurait être légitimement question de permettre au lobby gay d’intervenir dans les écoles pour réorienter le développement psychosexuel de l’enfant à des fins de concordance sociale. Il y a lieu de se demander si cette réorientation vise à seulement faire reculer l’homophobie, réelle ou supposée, ou si le but n’est pas de proposer l’homosexualité comme une alternative équivalente».
Jean Degert, Comité Protestant Évangélique pour la Dignité Hulmaine, le 25 novembre 2008

Des plumes faucheuses
Le samedi 14 juin, aura lieu une manifestation pour la défense de la famille à Lyon. En effet, ce jour-là, le lobby Gay a prévu de parader dans les rues de Lyon pour faire valoir ses revendications anti-familiales et prôner sa culture de mort.
Novopress, juin 2008

Pensée unique
Le Rassemblement Etudiant de Droite lance une campagne nationale de lutte contre le «Péril rose». Face au triste orchestre de la pensée unique gay et du communautarisme homo, les étudiants de Droite feront entendre une voix discordante.
Rassemblement des étudiants de droite, communique publié en juin 2008

Éclatant
Une manifestation éclatante de la pression des lobbies homosexuels apparaît dans la décision de l’association des psychiatres américains de rayer, en 1973, l’homosexualité de la liste des affections mentales. Cette décision a ceci de curieux et d’unique qu’elle a été prise sur simple vote, sans aucune étude motivant une telle décision.
La seule issue, blog islamiste sur l’homosexualité

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Magazine made for you.

NOUS SUIVRE