Dodo

Torch Song Trilogy, de Paul Bogart

torch song trilogyTorch Song Trilogy, film de Paul Bogart. Projeté le 26 juin pendant la Nuit du cinéma LGBT.

 

Merveilleux, hilarant, délicieux Arnold. Torch Song, c’est lui, travesti de spectacle à la voix de basse et au physique improbable, fils d’une mère juive aussi envahissante que peu compréhensive envers son homosexualité, amoureux contrarié d’un beau bisexuel puis veuf inconsolable d’un garçon séduisant victime d’une agression homophobe, créature de la nuit aussi, et encore père attentionné… C’est un mélange incongru, Arnold, touchant et drôle, si loin de nous par certains points de vue (son métier, son mode de vie…) et pourtant si proche sur tant d’autres (sa peur de la solitude, ses difficultés avec son corps, ses rapports avec sa famille, son besoin forcené d’amour…). Adapté d’une pièce autobiographique du comédien Harvey Fierstein, Torch Song Trilogy doit tout à son auteur-interprète qui fait de ce personnage singulier un personnage universel. Il y a vingt ans, quand ce film a été réalisé, on ne trouvait guère de regards aussi empathiques envers un gay dans le cinéma américain. Vingt ans après, comme le confirme sa ressortie en salles, Torch Song Trilogy fait toujours figure d’exception tant ce divertissement populaire mêlant comédie et drame, musical et tragédie, explore avec sensibilité et subtilité de multiples facettes de la vie gay. De rire ou d’émotion, on en a encore les larmes aux yeux.

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.