Dodo

American Youth

American YouthÉdité par MK2

Alors bon, disons-le tout de suite, 149€, c’est un peu cher, mais il paraîtrait que la crise n’a pas encore atteint la Laponie. Et pour peu qu’il soit un tantinet cinéphile, le Père Noël ne se fera sans doute pas trop prier pour casser sa tirelire et déposer au pied de votre sapin le coffret American Youth conçu et packagé par le prince de la hype, Hedi Slimane en personne. Soit onze films américains essentiels sur un thème inépuisable, la jeunesse. On commence bien sûr avec le modèle du genre, l’indépassable Fureur de vivre (1955), de Nicholas Ray, avec James Dean dans le rôle de ce rebelle sans cause qui a tant fait rêver les midinettes des années 50. On poursuit avec Who’s That Knocking On My Door (1969), premier long-métrage de Martin Scorsese, que découvriront avec profit tous ceux qui ont raté sa récente ressortie dans les salles françaises. Viennent ensuite deux monuments de la contre-culture des années 60, avec Woodstock : trois jours de musique et de paix (1970) de Michael Wadleigh et surtout Zabriskie Point (1970) de Michelangelo Antonioni, ou la rencontre passionnée et fusionnelle entre une jeune idéaliste et un étudiant radicalisé dans l’Amérique contestataire de la guerre du Vietnam. Au final, une constante se dégage de cet assemblage cohérent de films pourtant réalisés par des cinéastes très divers : à travers la jeunesse, c’est avant tout la liberté que le cinéma américain a choisi de filmer, et bien souvent une liberté qui se développe dans les marges : marges sociales dans La Fureur de Vivre, marges politiques dans Zabriskie Point, marges sexuelles dans Boys Don’t Cry (1999) de Kimberley Peirce ou Mala Noche (1985) de Gus Van Sant, marges culturelles enfin dans Wassup Rockers (2005), le dernier long-métrage en date de Larry Clark, dans lequel de jeunes Latino-américains s’affranchissent des codes culturels et musicaux de leurs aînés et choisissent de délaisser le hip-hop pour le punk-rock et le skateboard.

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.