Schumann power

Cette saison, l’Orchestre national de Lyon fête le bicentenaire de la naissance de Schumann en grande pompe, en programmant pas moins de trois symphonies, un concerto et l’unique opéra du Maître (Genoveva). Le concerto est une forme musicale très alléchante.

8

C’est en 1845 que Schumann, enfin heureux, compose cette œuvre pour piano et orchestre en la mineur et la dédie à sa femme Clara. C’est un monde à lui seul. Un peu «un pour tous, tous pour un», le dialogue entre le soliste et l’orchestre semble parfois poli, parfois enragé, souvent plein de rebondissements. Du grand premier mouvement au final, tout est mis au service d’un univers romantique entre rêverie et fougue, entre doute et passion vive. En avril, le pianiste brésilien Nelson Freire (photo) viendra mettre son toucher inimitable au service d’une partition suave et plein de tendresse face à laquelle il n’a plus rien à prouver. Il le sait, dans la salle, quelques fanatiques attendront tel phrasé à la troisième mesure du début du deuxième mouvement et seront mécontents, mais Freire n’en n’a que faire. Chaque fois qu’il arrive sur le plateau, le même rituel fascinant se met en place : il entre, la mine fermée, se pose sur la chaise, légèrement vautré, puis au grand étonnement de tous, la magie s’installe. L’air de rien, alors qu’il semble presque s’ennuyer, sort de ses doigts un jeu quasi divin, venu d’ailleurs. Nelson Freire est un ascète du piano, rien de trop, aucune emphase. Son jeu dépouillé fait entendre l’essentiel de chaque œuvre. Il dérange autant qu’il hypnotise tous ceux qui viennent l’entendre. Freire, Schumann, le duo improbable, une alchimie sans doute éblouissante et étonnante. La soirée s’annonce d’autant plus exceptionnelle qu’en début de concert, le public entendra la Chaconne de Thierry Escaich comme une élégante mise en bouche, tandis que la symphonie n°7 de Beethoven viendra clore un moment musical riche en émotions les plus extrêmes.

Escaich, Schumann, Beethoven les 8 et 10 avril à l’Auditorium de Lyon, 149 rue Garibaldi-Lyon 3 / 04.78.95.95.95

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Magazine made for you.

NOUS SUIVRE