Dodo

Vingt places à gagner pour Johan, mon été 75

Jeudi 27 mai à 20h30, l’Institut Lumière et l’association Écrans Mixtes donneront carte blanche à Michel Chomarat, chargé de mission pour la Mémoire à la Ville de Lyon, pour une soirée spéciale autour du film de Philippe Vallois, Johan, mon été 1975 (1976), un témoignage cinématographique bouleversant sur la vie homosexuelle parisienne dans les années 70. Philippe Vallois présentera son film et échangera avec le public à l’issue de la projection. À cette occasion, Hétéroclite fait gagner vingt places à ses lecteurs : pour cela, envoyez un mail à redaction@heteroclite.org en précisant vos noms et prénoms.

Le synopsis : un jeune cinéaste, inspiré par l’amour qu’il porte au beau et inquiétant Johan, décide de le mettre en scène. Mais Johan est arrêté et envoyé en prison juste avant le tournage. En panne d’interprète, le cinéaste tente de le faire revivre à travers le milieu homosexuel et les rencontres d’un soir. Malgré les conventions aliénantes du ghetto, le cœur a encore sa place et l’amour de deux êtres peut triompher…

Johan, mon été 75 est le premier long-métrage homosexuel français, un passionnant témoignage sur la communauté gay parisienne d’il y a trente ans. C’est un essai cinématographique totalement libre, inventif et poétique, issu de la liberté sexuelle de l’après-68 et de la Nouvelle Vague. Le film sera présenté en version intégrale et restaurée en 2006.
C’est aussi émouvant de voir cette libération de l’homosexualité à l’œuvre que de retrouver un Paris d’avant la muséification. Un film précieux.” (Olivier Nicklaus, Les Inrockuptibles)

Michel Chomarat, qui présentera le film, est Chargé de Mission pour la Mémoire à la Ville de Lyon. Son action consiste depuis 2001, à restituer, à destination du grand public, des sujets peu abordés sur lesquels courent, très souvent, rumeurs et approximations historiques. L’association Écrans Mixtes, quant à elle, est destinée à rendre visible un cinéma des différences, souvent mal représenté. Elle accompagne la sortie de films et alterne des soirées-débats sur des sujets de société (homoparentalité, homophobie, lutte contre le sida). Elle prépare actuellement la première édition d’un nouveau festival de cinéma LGBT à Lyon qui verra le jour début 2011 et sera dédié à la mémoire. Il portera sur l’histoire du cinéma, l’histoire de l’homosexualité et sa représentation au cinéma. La soirée du 27 mai est la première dédiée au patrimoine et organisée par Écrans Mixtes, et s’inscrit donc dans la préparation de ce prochain festival.

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.