Dodo

Opéra-tion banlieue

100614_11classiqueimPour la première mouture du projet Kaléidoscope, en 2008, l’Opéra s’était déplacé hors les murs, comme pour signifier la singularité du projet. Du plateau des Minguettes aux pentes de la Croix-Rousse, le public avait pu apprécier vingt-et-un spectacles d’une belle originalité : un événement participatif durant lequel les habitants de Vénissieux et du premier arrondissement de Lyon avaient imaginé et conçu des petites formes musicales avec le concours d’artistes professionnels. L’objectif était de «sensibiliser les populations au monde artistique» d’une des institutions majeures du paysage culturel lyonnais. Pour “Kaléidoscope Acte 2“, Serge Dorny, le directeur général de l’Opéra, pousse l’audace beaucoup plus loin : son parti-pris se veut plus ambitieux, plus inventif et moins anecdotique. Des univers improbables se rencontrent, se croisent et s’enrichissent. En effet, depuis septembre 2008, 350 habitants de la périphérie lyonnaise répètent, découvrent, participent à des ateliers de pratique artistique et vont bientôt donner leur spectacle sur la scène de l’Opéra. Et il ne s’agit nullement d’une production au rabais. Jean Lacornerie à la mise en scène, Richard Dubelski à la composition (et leurs assistants) ont bâti ce spectacle intitulé Des Odyssées… à l’Opéra autour du thème de l’errance. Les tableaux s’enchaînent et exposent tous un univers particulier : le prologue est imaginé par les chanteurs et comédiens de Vénissieux, La Première Tempête rassemble l’Orchestre à cordes de Vénissieux et celui de l’Opéra. Pour Les Lotophages, le big band et l’harmonie d’Oullins font corps. Quant au tableau des Sirènes, un des plus imposants, il met en lien étroit les chanteurs, les comédiens, les Orchestres à cordes d’Oullins, de Vénissieux et de l’Opéra. «Chacun est invité à sortir de ses cadres habituels, y compris nous-mêmes, qui travaillons à l’Opéra. Cette démarche d’ouverture est salutaire, elle déplace les lignes et les perspectives», conclut Serge Dorny. Le plus surpris ne sera peut-être pas celui qu’on croit.

Kaléidoscope Acte 2, les 24 et 25 juin
À l’Opéra de Lyon, place de la Comédie-Lyon 1 / 08.26.30.53.25
www.opera-lyon.com

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.