Dodo

Le temps et l’espace

101031_villemobile34La septième édition de la Biennale internationale du Design de Saint-Étienne tournera cette année autour d’un thème qui fleure bon la science-fiction : la téléportation. Avertissons d’emblée les geeks fans de Star Trek et autre Stargate : aucune porte des étoiles ne sera présentée sous la Platine, ce grand rectangle de verre imaginé par l’agence d’architectes berlinoise LIN au sein de l’ancienne manufacture d’armes. Mais consolons-nous vite car, en lieu et place, les spectateurs pourront visiter une vingtaine d’expositions à la Cité du Design (inaugurée avec faste l’an dernier), dans les musées de la ville mais aussi dans des lieux plus insolites, notamment plusieurs boutiques et commerces stéphanois. Toutes interrogent notre rapport au temps et à l’espace, ce grand casse-tête de l’homme (post-)moderne en permanence sommé d’être partout à la fois, et ce en dépit conjointement du bon sens, de la pénurie d’essence, des mouvements sociaux à la SNCF et des flocons de neige qui chaque année paralysent nos autoroutes de décembre à mars. Ce désir d’ubiquité prend parfois des formes inattendues, celles par exemple de cette “dalle mémoire“ conçue par l’agence parisienne BETC Design et présentée dans une exposition au titre résolument futuriste : Demain, c’est aujourd’hui #3. Ce long objet plat comme un iPad, destiné à conserver par-delà la mort l’image grandeur nature du corps d’un défunt, n’est pas sans évoquer une version high-tech des stèles funéraires des grandes civilisations antiques. Si le temps et sa fugacité ont manifestement inspiré ces designers, d’autres se sont intéressés à l’espace, en particulier celui des villes. L’exposition La Ville mobile présente ainsi plusieurs centaines de projets urbains tantôt fantaisistes, tantôt prémonitoires mais toujours délirants : véhicules électriques automatisés, voitures à pédales, propositions d’habitations dans les nuages ou de pistes cyclables aériennes… Peu importe finalement qu’ils soient réalistes ou voués à ne jamais trouver d’application concrète : l’essentiel est qu’ils parviennent à nous émerveiller et à stimuler notre imagination.

www.biennale2010.citedudesign.com

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.