Dodo

La mort dans l’AME

110205_ameLa réforme de l’aide médicale d’État (AME), que dénonçaient depuis plusieurs semaines les associations de défense des malades, et en particulier des séropositifs, a été définitivement promulguée fin décembre. L’AME est une prestation sociale créée en 2000 qui vise à offrir une couverture médicale aux étrangers en situation irrégulière et sans ressources vivant en France. Arguant de son coût (546 millions d’euros en 2009) et des fraudes auxquelles elle donnerait lieu, des députés UMP, soutenus par le gouvernement, ont réclamé l’instauration d’un “ticket d’entrée“ par lequel ses bénéficiaires contribueraient, même symboliquement, au financement de ce dispositif. Ce ticket a finalement été fixé à 30€ selon les termes de la loi de finances 2011. Les associations redoutent que cette réforme ne conduise les sans-papiers à se faire soigner moins fréquemment et plus tardivement, aggravant les risques sanitaires pour l’ensemble de la population vivant en France, nationaux comme étrangers. Les économies induites par la réforme pourraient également s’avérer bien fragiles, car le coût du traitement d’une maladie est d’autant plus élevé que celle-ci est détectée tardivement. Les principaux acteurs de la lutte contre le sida rappellent enfin que les migrants forment aujourd’hui, avec les hommes ayant des relations avec d’autres hommes (HSH), l’une des catégories les plus touchées par le VIH et qu’il est urgent d’améliorer leurs conditions d’accès aux soins pour enrayer l’épidémie.

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.