Dodo

Laissez-moi ne pas les aimer

110205_celineJe n’aime pas Éric Zemmour. Son nom évoque pour moi la peur, la mesquinerie, l’aigreur, la paresse intellectuelle et je ne sais quel autre vice encore. Ses prises de position récentes sur les corrélations entre délinquance et couleur de peau sont idiotes et fourbes. Faut-il le mettre en prison ? Je n’aime pas Sexion d’Assaut, ce groupe de rap qui affiche fièrement sa détestation des homosexuels. Sa violence verbale à l’égard de l’homosexualité mérite qu’on s’en indigne. Faut-il leur interdire de chanter ? Je n’aime pas spécialement Dire Straits, et ne goûte pas particulièrement la phrase pour laquelle leur chanson Money for nothing vient d’être interdite des ondes canadiennes. En français : «Regarde ce petit pédé, avec sa boucle d’oreille et tout maquillé, ce sont bien ses cheveux, ce petit pédé a son propre jet, ce petit pédé est millionnaire». Faut-il retirer tous leurs disques des rayons ? Je n’aime pas les prises de position plus qu’ambigües de Renaud Camus ; il laissera sans doute le souvenir d’un illuminé réactionnaire plutôt que celui de l’auteur du livre culte Tricks. Je n’aime pas l’antisémite en Céline, ni celui en Marcel Jouhandeau. Faut-il brûler leurs livres ?
Je veux qu’on me laisse le soin, la liberté et la responsabilité de ne pas aimer des gens parfois méchants, des comportements et positionnements souvent dangereux. Je veux pouvoir dire d’untel qu’il est un con et comment le ferais-je s’il était en prison. Je veux m’interroger sur l’émotion que je ressens devant l’œuvre d’un vilain, sur l’exaltation que provoquent en moi les écrits d’assassins. Je veux qu’on me déclare capable de faire la différence entre analyse et propagande, entre mauvaise blague et offense.
Un peuple vient de se soulever afin que les islamistes, parmi beaucoup d’autres, aient droit de cité dans leur pays. Pour une raison simple, que certains en France semblent avoir oublié et que rappelle un étudiant tunisien entendu à la radio : la liberté d’expression, on l’accorde en premier lieu à ses ennemis.

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.