Dodo
nino fernandes devenir un en christ duec lyon

Nino Fernandes : «le discours de l’Église sur l’homosexualité a changé»

Nino Fernandes est responsable de l’association Devenir Un En Christ (DUEC) à Lyon.

Comment définiriez-vous aujourd’hui, en tant que croyant, la position de l’Église vis-à-vis de l’homosexualité ?

Nino Fernandes : L’homosexualité n’est toujours pas bien reçue par l’Église, même si son discours a changé. Désormais, elle respecte les personnes tout en condamnant les actes. Mais un véritable travail est en cours, notamment sous l’impulsion des évêques allemands et autrichiens, visant à faire reconnaître la possibilité d’un amour véritable entre personnes du même sexe. Le blocage vient aussi bien de la base que de la hiérarchie. Celle-ci est prisonnière du regard des fidèles, surtout des traditionalistes pour qui l’homosexuel est une personne perverse.

Comment votre association tente-t-elle de faire évoluer l’Église de l’intérieur ?

Nino Fernandes : Nous sommes reconnus par la Pastorale de la Famille, nous avons été reçus par Mgr Thierry Brac de La Perrière, évêque auxiliaire de Lyon, nous sommes accueillis par l’église Saint-Bonaventure et son recteur, nous avons été présentés au Conseil pastoral de l’Église où nous avons été confrontés à des personnes très différentes de nous… C’est en prenant notre place au sein de l’Église qu’on la fera évoluer, pas en opposition mais en construisant quelque chose. Certains prêtres d’églises lyonnaises très bourgeoises nous ont par exemple envoyé des parents sidérés en découvrant l’homosexualité de leurs enfants. Nous avons alors pu leur apporter notre témoignage, en leur montrant que nous étions des hommes et des femmes comme tout le monde, avec des responsabilités, homosexuels, chrétiens, et pas des hurluberlus.

Jugez-vous une évolution de l’Église envisageable à court ou moyen terme ?

Nino Fernandes : Cela se fera, mais par étapes et cela prendra du temps. Personnellement, je suis pour l’ordination des hommes mariés, et à moyen terme, des femmes, car ces hommes et ces femmes, une fois mariés, avec des enfants, seront tôt ou tard confrontés à l’homosexualité au sein de leur propre famille.

Le pape Benoît XVI a célébré le mois dernier le cinquième anniversaire de son accession au trône de Saint-Pierre. Quel regard portez-vous sur son pontificat ?

Nino Fernandes : Benoît XVI est quelqu’un d’intelligent, mais il y a l’intelligence féconde et l’intelligence perverse. Il arrive après Jean-Paul II et son pontificat sera, par la force des choses, un intermédiaire. S’il procède à des avancées, ce ne sera pas révolutionnaire, car l’Église est une énorme structure qui n’évolue que lentement. Il lui faut toujours des garde-fous. On voit bien également que le pape actuel est obligé de composer, de ménager la chèvre et le chou, les traditionalistes et les progressistes.

Certains de vos membres ont-ils été tentés de rejeter la foi catholique ou tout du moins la hiérarchie ecclésiastique ?

Nino Fernandes : Oui, cette tentation existe, mais être chrétien, c’est avant tout être attaché à la Bible et au Christ, qui n’a jamais rejeté la pécheresse, la femme adultère… Cet attachement passe par une institution, car les religions sont là avant tout pour relier les hommes. Certains ont en effet des difficultés à vivre pleinement leur foi et leur sexualité, et les aider est précisément le rôle de Devenir Un En Christ.

Comment vous positionnez-vous par rapport à d’autres associations plus militantes, qui demandent par exemple l’ouverture du mariage ou de l’adoption aux couples de même sexe ?

Nino Fernandes : Le PACS aujourd’hui ne pose plus de problème, c’est quelque chose d’acquis. En revanche, sur le mariage et l’adoption, nous n’avons pas de position officielle. Cela relève de la conscience de chacun. Nos membres peuvent aller à la Gay Pride à titre individuel, mais notre association en tant que telle n’y est pas représentée, à l’inverse d’autres associations avec lesquelles nous sommes en lien, comme David et Jonathan, Contact, Chrétiens et Sida… Peut-être qu’un jour cela se fera !

 

Devenir Un En Christ

Devenir Un En Christ (DUEC) est une association nationale de type loi 1901 fondée en 1986 qui propose un «accueil chrétien de personnes concernées directement ou indirectement par l’homosexualité» (gays, lesbiennes, parents, conjoints, proches…). Tous ses membres «se reconnaissent dans le Christ». Elle compte aujourd’hui des «groupes de partage mensuels» à Paris, Lyon, Annecy, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Bruxelles… À Lyon, l’association regroupe une petite vingtaine de membres qui se réunissent une fois par mois (le premier mardi ou le premier jeudi du mois) en l’église Saint-Bonaventure (7 place des Cordeliers-Lyon 2).

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.