Dodo

Ma sorcière bien-aimée

 

Une soirée en deux temps pour rencontrer l’artiste et militante transsexuelle turque Esmeray. Son cabaret, Le Panier de la sorcière, puis un film de Güldem Durmaz sur ses traces les 24 et 25 novembre.

Un paysan kurde de l’est anatolien. Une diva stambouliote sur le plateau des Subsistances à Lyon. D’une figure à l’autre, une seule et même personne qui met en scène son itinéraire insensé, géographique et médical, intime et politique, juridique et artistique. Esmeray est comédienne, féministe, transsexuelle et milite entre autres pour que les transsexuelles de Turquie puissent exercer un autre métier que celui de prostituée. Cette traversée des genres, contre les stéréotypes et l’ordre social, elle la raconte avec ironie et franchise dans un cabaret créé en 2007, intitulé en français Le Panier de la sorcière. La réalisatrice française Güldem Durmaz, d’origine turque, a rencontré Esmeray à plusieurs reprises à Istanbul. Elle a décidé de la filmer, du réveil au coucher, dans les rues de son quartier jusqu’au théâtre où elle joue régulièrement. Puis de la re-filmer, suivant ses propres pas, travestie en l’homme qu’elle a été. Les mêmes espaces, les mêmes durées, dans des habits différents. Esmeray elle-même d’un côté, son double au passé de l’autre, interprété. La puissance et la joie de la femme d’aujourd’hui face à la tristesse solitaire d’un fantôme ressuscité. L’expérience a semble-t-il été troublante pour Esmeray, surprise elle-même de ré-adopter en situation des attitudes et des comportements attachés à son ancienne identité. Amusante aussi, quand Güldem Durmaz l’a fait passer, auprès de passants certains de croiser un acteur célèbre, pour un cousin du réalisateur Fatih Akin. Diffusées en splitscreen, les images ne sont assorties d’aucun commentaire ; leur frottement suffit à faire affleurer le sens et l’émotion, à interpeller sur les tensions permanentes entre apparence extérieure et image de soi.

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.