Dodo

“We Were Here” analyse le sida sous l’angle du politique

Existe-t-il une «communauté» gay et lesbienne et si oui, peut-elle reposer sur autre chose que sur la consommation sexuelle ? À ces questions complexes, le documentaire américain We Were Here (2011) apporte quelques éléments de réponse en retraçant l’histoire des premières années de l’épidémie de sida à San Francisco.

Dans We Were Here, la maladie n’est pas traitée sous un angle médical, mais plutôt dans sa dimension politique. Il apparaît ainsi clairement que l’homophobie (latente ou avouée) a favorisé la propagation du virus ou que l’inaction criminelle de l’administration Reagan était motivée par des raisons idéologiques. Mais on y voit aussi que des solidarités se créent au cœur même de la tragédie, notamment entre les gays et les lesbiennes, ces dernières s’impliquant corps et âme dans le combat contre le sida. Et que ce qu’il faut bien appeler une «communauté» se construit alors, notamment grâce au sacrifice de tous ces hommes, aujourd’hui disparus, prêts à servir de cobayes pour tester chaque nouvel espoir de traitement.

We Were Here

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.