Dodo

Hommage à Philippe Vallois

Mise en page 1En mai 2010, à l’occasion d’une carte blanche à Michel Chomarat, les spectateurs d’Écrans mixtes (re)découvraient à l’Institut Lumière le film Johann, mon été 1975 (1976), de Philippe Vallois. En mars 2011, la première édition du festival accueillait à nouveau le cinéaste, venu cette fois présenter deux autres de ces réalisations : Nous étions un seul homme (1979) et Un parfum nommé Saïd (2003).

Fasciné par le travail de celui qu’il décrit comme «le pionnier du cinéma gay français», Ivan Mitifiot, le coordinateur du festival, a mené avec lui près d’une vingtaine d’heures d’entretiens, qui aboutissent aujourd’hui à la parution d’une autobiographie : La Passion selon Vallois (éditions ErosOnyx). «Le cinéaste qui aimait les hommes», comme le présente le sous-titre de l’ouvrage, y retrace son parcours artistique et personnel, depuis ses premiers films amateurs jusqu’à son dernier, Le Voyage de l’hippocampe, dont le tournage s’est achevé récemment. Ceux (et ils sont nombreux) qui ne la connaissent pas y trouveront matière à se familiariser avec son œuvre solaire et intime, où la sexualité est toujours affichée et libératrice. Avec ce livre, Ivan Mitifiot espère offrir à ce réalisateur trop méconnu et pourtant essentiel la reconnaissance qu’il mérite auprès des cinéphiles et des homosexuels. Les 15 et 16 février, Philippe Vallois sera à Lyon pour présenter à la fois Nous étions un seul homme et son autobiographie.

Nous étions un seul homme, vendredi 15 février à 18h à la Bibliothèque municipale de la Part-Dieu, 30 boulevard Vivier Merle-Lyon 3

Lectures et dédicaces de La Passion selon Vallois, samedi 16 février à 18h30 au Bal des ardents, 17 rue Neuve-Lyon 1

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.