Jean-Luc Hennig, un “Voyou” assumé, se livre dans un recueil d’articles

Plusieurs textes de Jean-Luc Hennig (ancien journaliste à Libération, à Gai Pied ou encore à Fréquence Gaie) sont rassemblés dans un recueil savoureux : Voyou.

Voyou de Jean-Luc Hennig«Il faut être très patient avec un hétéro», écrit Jean-Luc Hennig, «boire avec lui, beaucoup» et «surtout ne pas lâcher». En effet, explique-t-il, «c’est toujours lui qui lâche à la fin. Après, il est comme une caille entre dans vos mains. Une caille complètement saoule, évidemment, mais sachez que vous n’aurez jamais un mâle hétéro (pas un bisexuel à temps partiel, un hétéro-hétéro) à sec. Il faut l’attendrir avec de l’alcool. Comme la volaille». Le savoureux Comment draguer un mâle hétéro (quand on est homosexuel) est un des textes rassemblés dans Voyou.

Jean-Luc Hennig, ancien journaliste à Libération, à Gai Pied ou encore à Fréquence Gaie, y a regroupé des articles rédigés depuis les années 1970. Ils appartiennent à ce que l’écrivain nomme un «journalisme du désir», qui «ne s’interdisait rien, faisait l’expérience de tout». Un voyou, qui se plaît dans la trahison, le plagiat ou le voyeurisme : c’est le portrait que Jean-Luc Hennig dresse de lui-même. D’un hommage à Grisélidis Réal, meneuse de la révolte des prostituées parisiennes en 1975, à une Conversation au Palais Royal où il est pour une fois l’interviewé, l’écrivain fait l’éloge de la voyouterie et de la trahison, «sursaut d’un individu contre la loi d’un clan», manière d’«affirmer qu’on existe».

 

Voyou, de Jean-Luc Hennig (Gallimard)

 

Photo : Jean-Luc Hennig en septembre 2012 © David Boeno

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Magazine made for you.

NOUS SUIVRE