Dodo

Gilles Pastor et Derek Jarman : jarmania aiguë

S’il est à Lyon un artiste dont le travail a été fortement marqué par celui de Derek Jarman, c’est bien le metteur en scène Gilles Pastor. Depuis 2005, le fondateur de la compagnie Kastôragile a créé près d’une dizaine de spectacles, performances ou installations sonores inspirés par l’auteur de Sebastiane.

Beaucoup tournent de façon presque obsessionnelle autour d’un même lieu : Prospect Cottage, une petite bâtisse de plain-pied aux murs laqués de noir et aux fenêtres jaune canari que Jarman acheta en 1986 (l’année où il apprit sa séropositivité) à Dungeness, un village côtier du Kent, dans le sud-est de l’Angleterre. C’est là qu’il passa les dernières années de sa vie et qu’il créa un jardin fait de galets, de bois flottant, de matériaux de récup’ et des quelques plantes qui parviennent à pousser sur cette terre battue par les embruns, située à proximité d’une centrale nucléaire. «Les fleurs s’épanouissaient au moment même où son corps s’étiolait sous les assauts de la maladie», explique Gilles Pastor.

Le jardin (immortalisé par Jarman lui-même en 1990 dans son film The Garden) existe toujours et est devenue l’une des attractions de Dungeness. En 2006, Gilles Pastor a séjourné pendant une semaine à Prospect Cottage et a rencontré Keith Collins, le dernier compagnon et collaborateur de Jarman. Ensemble, ils ont créé I walk in this garden, une performance en deux parties présentée à New York en 2011 et à Bruxelles en 2012. Reste cette énigme : de la dernière passion de Derek Jarman à l’horticulteur Michael Tolliver (le héros des Chroniques de San Francisco d’Armistead Maupin) en passant par la rubrique “jardinage“ du blog de Didier Lestrade, quel psychanalyste farfelu établira l’origine et les causes de cette apparente passion des gays pour l’entretien des espaces verts ?

Photos extraites du spectacle I walk in this garden © Thierry Chassepoux

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.