Emeline Baume – Liste Inspirez Lyon (Europe Écologie – Les Verts)

Emeline Baume, candidate de la liste Inspirez Lyon (EELV) dévoile ses propositions pour défendre les droits LGBT à l’échelon municipal.

Comment travaillerez-vous avec les associations LGBT ?

Emeline Baume : Nous souhaitons arrêter le one shot, c’est-à-dire les appels à projet qui nécessitent, pour les associations, de solliciter chaque année le bon adjoint au bon moment pour obtenir un bout de financement… Nous développerons des conventions pluriannuelles entre les pouvoirs publics et le secteur associatif. Il faut aussi anticiper dès maintenant le passage à la Métropole au 1er janvier 2015. Cela va être un profond bouleversement : les élus métropolitains auront ainsi des compétences nouvelles par rapport aux conseillers municipaux (par exemple en matière d’aide sociale) et les associations (notamment LGBT) qui travaillent dans ces domaines doivent s’y préparer.

Les politiques d’égalité et de lutte contre les discriminations devront être coordonnées au sein d’une délégation de la Ville dont la charge reviendra à un adjoint à plein temps mais aussi au sein de la Métropole. Enfin, il faut communiquer mieux et plus sur les actions menées par les associations via les supports de la Ville tels que les panneaux Decaux ou le magazine Lyon Citoyen.

Vous engagez-vous à apposer, près du Veilleur de Pierre, une plaque commémorative reprenant l’ensemble des motifs de déportation (dont l’homosexualité) ?

Emeline Baume : Je pense qu’une telle plaque aurait davantage d’impact et de vertus pédagogiques au Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation, dans le 7e arrondissement, qui reçoit énormément de publics scolaires.

Quelle attitude adopterez-vous à l’égard des prostitué(e)s ?

Emeline Baume : Il faut revenir sur les arrêtés pris par la municipalité sortante, qui sont inacceptables. Ils ont compliqué le travail des associations telles que Cabiria, qui font ce qu’elles peuvent avec leurs moyens humains et financiers. Celles-ci ne sont plus en mesure d’effectuer leur mission de prévention auprès des personnes prostituées, qui subissent des agressions fréquentes. Sur ce sujet comme sur d’autres, il est nécessaire d’organiser un état des lieux avec les acteurs associatifs. Aujourd’hui, les politiques n’entendent que les habitants qui se plaignent de la présence de prostituées dans leur quartier…

Emeline Baume heteroclite mars 2014

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Magazine made for you.

NOUS SUIVRE