Dodo

Éric Lafond – Liste Lyon pour tous, tous pour Lyon (centre)

Éric Lafond, candidate de la liste Lyon pour tous, tous pour Lyon (centre) dévoile ses propositions pour défendre les droits LGBT à l’échelon municipal.

Éric Lafond heteroclite mars 2014Continuerez-vous à soutenir les événements qui reçoivent une aide financière de la Ville de Lyon tels que la Quinzaine des Fiertés LGBT, le festival Écrans Mixtes ou le tournoi TIGALY ?

Éric Lafond : Oui, à condition que ceux-ci s’inscrivent dans une logique de mélange et pas de recroquevillement sur soi-même. C’est très important car c’est la méconnaissance de l’autre qui fait que l’on fantasme des choses terribles à son sujet. Je suis convaincu qu’il faut vivre et laisser vivre, donc je n’aurai pas de problème à soutenir de tels événements.

Avez-vous déjà participé à la Marche des Fiertés LGBT de Lyon et y participerez-vous en tant que maire ?

Éric Lafond : Non, je ne crois pas que le rôle d’un maire soit d’être associé à cela, car il est le maire de tous les habitants de sa commune. Il n’a pas à aller défiler dans la rue, quelque soit le sujet : vous ne me verrez donc pas plus à d’autres manifestations. Je préfère faire la promotion de l’égalité de traitement plutôt que de défendre une cause minoritaire.

Vous avez participé aux “Cafés pour l’enfance” organisés par Ensemble pour l’enfance, une des associations coorganisatrices de La Manif Pour Tous. Qu’y avez-vous déclaré ?

Éric Lafond : J’y ai rappelé que les études de genre existent depuis quarante ans et qu’elles sont pertinentes : en tant qu’universitaire, je trouve toujours intéressant d’essayer de comprendre comment la féminité et la masculinité se marquent dans la société. Je ne crois pas en revanche à l’idéologie du genre, l’idée qu’on ne naît pas fille ou garçon, mais qu’on le devient. Je pense qu’il existe un sexe et un genre, qu’on peut distinguer les deux mais qu’en aucun cas on ne saurait les dissocier.

Continuerez-vous à inviter les associations homosexuelles aux cérémonies commémoratives de la déportation ?

Éric Lafond : Oui. Pour moi, la question ne se pose pas puisque l’homosexualité est clairement identifiée comme ayant été un motif de déportation durant la Seconde Guerre mondiale.

Avez-vous signé la «Charte des municipales» de La Manif pour tous ?

Éric Lafond : Non, car celle-ci demandait l’abrogation du mariage pour tous. Pour ma part, j’étais plutôt favorable à une union civile, mais la loi a été votée et je considère qu’il ne sert à rien de revenir dessus.

 

www.ericlafond2014.com

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.