Dodo

Festival Ladybug : chérie, j’ai planté mon ordi !

Organisé par Le Lavoir public, le festival Ladybug vise à lutter contre les stéréotypes sexistes dans le monde du numérique et de l’informatique.

festival ladybug lyon le lavoir public mai 2014 heterocliteSi les femmes sont sous-représentées et subissent des inégalités de traitement dans le spectacle vivant, la situation n’est pas meilleure dans le monde du numérique, tant l’informatique continue d’être perçu comme un univers exclusivement masculin. Afin de lutter contre cette idée reçue et ces stéréotypes sexistes, le Lavoir public, sous l’impulsion de Julien Ribeiro, organise du 22 au 25 mai le festival Ladybug, le premier festival européen dédié aux artistes féminines qui travaillent sur les technologies numériques. Ces quatre jours seront donc l’occasion de découvrir des œuvres qui utilisent les possibilités du numérique ou interrogent notre rapport à ces nouvelles technologies.

Se succéderont ainsi autour du bassin de l’impasse de Flesselles et sur la scène du Théâtre Les Ateliers des artistes d’horizons divers comme la Néerlandaise Annie Abrahams, pionnière de la performance en réseau, la Française installée en Belgique Lucille Calmel ou encore la Canadienne Sonia Paço-Rocchia. Fidèle à son esprit d’ouverture et de mélange des genres, le Lavoir public recevra également des couples d’artistes homme/femme (dont Adrien Monod et Claire Bardainne), le Women Multimedia Network (WMN) pour une soirée clubbing ou encore des représentants d’institutions culturelles et associatives pour une conférence autour de la question des technologies et du genre.

Une programmation qui devrait permettre d’en finir avec les clichés et de se familiariser avec ces nouvelles formes d’expression artistique qui trouvent leurs racines dans une culture populaire en pleine expansion.

 

Festival Ladybug, du 22 au 25 mai / www.ladybuglyon.tumblr.com
Au Lavoir public, 4 impasse de Flesselles-Lyon 1 / www.lelavoirpublic.fr
Au Théâtre Les Ateliers, 5 rue Petit David-Lyon 2

Photo : Annie Abrahams © Furtherfield Gallery

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.