“Le Manteau de Greta Garbo” de Nelly Kaprièlian

Dans Le Manteau de Greta Garbo, la critique littéraire des Inrockuptibles Nelly Kaprièlian mêle éléments biographiques sur “la Divine” et réflexions sur la représentation, le désir d’être visible ou invisible.

 

nelly kaprielian le manteau de greta garbo roman grasset heteroclite septembre 2014En 2012 s’est tenue à Los Angeles une vente aux enchères des effets de Greta Garbo. La critique littéraire Nelly Kaprièlian s’y était rendue dans le but de tourner un documentaire sur l’événement. À la vue d’un manteau rouge ayant appartenu à la star, son projet a pris une autre tournure : si ce manteau représentait plus qu’un simple vêtement ? Dans un récit qui garde Garbo comme fil rouge et qui prend pour exemple les plus grands modèles de la création artistique (Oscar Wilde, David Bowie, Bram Stoker, Francis Coppola ou encore Coco Chanel), Kaprièlian ne livre pas seulement des éléments biographiques sur la bisexuelle la plus célèbre d’Hollywood mais s’interroge finement sur le pouvoir de la garde-robe d’une femme et ce qu’elle peut révéler de ses secrets. Pudique et voyeur à fois, Le Manteau de Greta Garbo répond à la question de la représentation et du désir d’être visible ou invisible dans la société.

Le Manteau de Greta Garbo de Nelly Kaprièlian (éditions Grasset)

Photo : Greta Garbo par la photographe Ruth Harriet Louise

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Magazine made for you.

NOUS SUIVRE