Dodo

Lust for Youth a soif de pop

Ancien projet solo devenu trio, Lust for Youth opère avec son troisième album, International, un virage pop et nineties très réussi.

Est-il possible d’évoquer un groupe programmé au Sonic et chroniqué dans ces colonnes sans utiliser les qualificatifs «synth-pop», «new wave» et «DIY» ? Certainement, mais ce ne sera pas pour ce mois-ci, surtout avec la venue de Lust for Youth le 8 octobre sur la péniche. À la tête de ce projet se trouve Hannes Norrvide, qui, après avoir signé sous ce nom deux albums solo sombres, un peu froids, presque goth’ et très dépressifs (normal, il est Danois…), s’entoure aujourd’hui de deux musiciens pas tout à fait inconnus (un compagnon de tournée et un producteur) pour une nouvelle version de Lust For Youth.

lust for youth heteroclite lyon octobre 2014 copyright rasmus jensen (2)Les voilà propulsés, grâce à l’album International (sorti en juin sur le label Sacred Bones Records) dans le sillon de Depeche Mode, de New Order ou encore des Pet Shop Boys ! Tout est plus pop et moins lo-fi que dans les deux premiers albums : fini les nappes et les réverbes, place à une production très nineties. Lust for Youth n’a pas viré sa cuti pour autant car International, tout comme leur set, offre aussi des plages plus introspectives et plus planantes : des plages qui ne situent pas sur du sable fin mais sur la froide banquise.

Lust for Youth, mercredi 8 octobre au Sonic, 4 quai des Étroits-Lyon 5 / 04.78.38.27.40 / http://sonic-lyon.blogspot.fr

Photos : © Rasmus Jensen

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.