Dodo

Tacocat en concert au Sonic : surf sur la Saône

Muni de son deuxième album (NVM), le quartet de Seattle Tacocat s’installe au Sonic le temps d’un concert mêlant pop, punk et surf-rock.

 

nvm tacocat le sonic lyon novembre 2014 heterocliteLe quartet de Seattle Tacocat s’installe au Sonic le temps d’un live, muni de son deuxième album NVM. La formation est à l’image de sa musique : carrée et efficace (chant-guitare-basse-batterie). L’excentricité est ailleurs, sur scène : la chanteuse Emily Nokes a les cheveux bleus (ou rouges, ou jaunes…), un de ses confrères est déguisé en crabe géant (comme dans le clip de leur tube Crimson Wave) et ensemble, ils font ronfler la machine à bulles sur le public. À l’instar de Hunx and his punk (ou de Shannon and the Clams), Tacocat propose une pop très «punkisée», jouée avec beaucoup de second degré, certes, mais qui ne sonne jamais comme une grosse blague. Le punk, ici, c’est l’urgence et la négligence : aucune agressivité, donc, dans cette formation rose bonbon. En concert, les titres de deux minutes se suivent et ne ressemblent pas : on passe du surf rock à des titres au tempo plus excité en passant par des balades au doux parfum des sixties. Tacocat sera une vague salvatrice de pop-punk pour égailler novembre et servira aussi de bande-son parfaite pour faire du surf sur la Saône !

Tacocat, lundi 10 novembre au Sonic, 4 quai des Étroits-Lyon 5 / http://sonic-lyon.blogspot.fr

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.