“Word is out” et “Vingt ans, et après”: back to the 70’s

Un documentaire (Word is out) et un livre d’entretiens (Vingt ans, et après), tout deux provenant des années 70 et récemment réédités, nous replongent dans la “parenthèse enchantée” qui a suivi la libération sexuelle et précédé l’apparition du sida.

word is out thierry voeltzel vingt ans et apres editions verticales gallimard heteroclite decembre 2014On va dire que c’est une obsession. On va penser que c’est monomaniaque. Peut-être. Peut-être aussi est-ce parce que c’est essentiel. Non pas tant regarder dans le rétroviseur avec une sorte de nostalgie paradoxale que voir les permanences et les ruptures de nos vies et de nos histoires à travers le temps. Nous y revoilà : cette satanée mémoire. Qu’est-ce qu’elle travaille, cette mémoire, et pourtant qu’est-ce qu’on la perd facilement. Nous sommes une communauté Alzheimer et heureusement que les œuvres sont là pour remettre cette mémoire à vif. En voici encore deux qui nous précipitent dans les heureuses années 70, celles de la liberté sexuelle, celle du militantisme gay et gai, celles d’après Stonewall et d’avant le sida, celles de tous les possibles. En voici deux sur le mode du témoignage, l’une venant d’outre-Atlantique, l’autre d’ici, toutes deux donnant la parole à des inconnus qui se livrent sans faux-semblants. Ça fait quoi d’être gay ou lesbienne ? C’était comment à l’enfance ? Et les premiers émois ? Et la découverte du sexe ? Et face à la société ? Elles valent toujours, ces questions, et même si les réponses ont changé en quarante ans, même si les situations (sociales, sociétales…) ont évolué, la parole de ces anonymes nous disent aussi qu’au fond, c’est toujours pareil. C’est pourquoi il est fondamental de regarder Word is out, passionnant documentaire tourné en 1977 par un collectif qui s’était lui-même baptisé le Mariposa Group et dans lequel vingt-six homos américains de tous âges, de toutes classes, de toutes origines, se mettent à nu, longuement. C’est pourquoi il est bouleversant de lire Vingt ans et après, interview d’un garçon de vingt ans par le philosophe Michel Foucault, en 1978. Le livre était introuvable, le film invisible depuis longtemps. Leurs rééditions sont des sortes de miracles. Ils nous ré-ancrent dans notre histoire. Ils nous réinscrivent dans une lignée. Ils nous redisent que l’homosexualité n’est pas qu’une affaire privée et individuelle. Pour les combats à venir (parce qu’il y en aura !), ça ne fait pas de mal de s’en souvenir…

Word is out du Mariposa Group (en DVD chez Les Films du paradoxe)
Vingt ans et après de Thierry Voeltzel (éditions Verticales)

Photo : le Mariposa Group, collectif de réalisatrices et réalisateurs auquel on doit le documentaire Word is out

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Magazine made for you.

NOUS SUIVRE