Dodo

“In the family” de Patrick Wang, à voir à Vues d’en face

Sobriété, intelligence, mise en scène remarquable : In the family est un coup de tonnerre, et pourtant le film le plus doux qui soit. Une réussite totale !

in the familyIl ne faut pas avoir peur de la durée de ce premier film de Patrick Wang (2h50), tant elle n’a aucune importance face à la beauté et à la grâce qui le portent de bout en bout, que ce soit dans l’écriture ou la mise en scène. Pour faire bref, on dira que In the family est un miracle, un de ces films sortis de nulle part, faits par un inconnu, autour d’un sujet plus que casse-gueule (l’homoparentalité, en ultra-résumé) et qui évite haut la main tous les écueils. L’histoire, c’est celle d’un couple homo et de leur petit garçon dont le bonheur familial est brisé lorsque le père biologique meurt, révélant l’absence de droits de son compagnon sur leur fils, bientôt confié à la sœur du défunt. Au survivant de lutter pour faire reconnaître sa famille… Car voilà bien l’enjeu, traité avec une finesse psychologique assez inouïe et avec un respect formidable de chaque personnage : dénoncer (sans discours, juste par l’évidence) cette insupportable hiérarchisation des amours et des familles (les nôtres, bien sûr, étant en bas de l’échelle). Une pure merveille.

In the family, dimanche 12 avril à 16h, au cinéma Le Club, 9 bis rue du Phalanstère-Grenoble / 04.76.87.46.21 /  www.vuesdenface.com

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.