Des femmes passeuses dans “Corbeaux” de Bouchra Ouizguen

Depuis le succès critique et public rencontré par Madame Plazza, la chorégraphe marocaine Bouchra Ouizguen poursuit une aventure artistique et humaine inédite avec Corbeaux.

Sa compagnie est composée exclusivement de femmes, des aïtas (danseuses et chanteuses de cabaret marocaines). Artistes à la fois méprisées et adulées, elles arpentent aux côtés de Bouchra Ouizguen un territoire suspendu, entre tradition et liberté radicale, entre chants venus du fond des âges et regards intensément présents. Le noyau de la compagnie est composée de quatre femmes, rejointes au quotidien par de nombreuses autres, au gré des rencontres et des projets. Pour Corbeaux, elles se font passeuses et guident depuis deux ans des groupes de femmes dans une expérience généreuse et radicale. De tous âges, vêtues de noir et coiffées d’un fichu blanc, quarante femmes participent à la performance lyonnaise, unies dans un balancement lancinant. Des cris jaillissent, de fureur ou de joie, et nous emportent dans une transe collective.

Les 21 et 22 septembre
À l’Amphithéâtre des Trois Gaules, rue Lucien Sportisse-Lyon 1
Aux Subsistances, 8 bis quai Saint-Vincent-Lyon 1 / 04.78.39.10.02 / www.les-subs.com
Au Musée des Confluences, 86 quai Perrache-Lyon 2 / 04.28.38.11.90 / www.museedesconfluences.fr
Au Théâtre national populaire, 8 place du Docteur Lazare Goujon-Villeurbanne / 04.78.03.30.00 / www.tnp-villeurbanne.com

Photo © Hasnae El Ouarga

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Magazine made for you.

NOUS SUIVRE