PinkX Gay Video Awards

PinkX Gay Video Awards : un Maxi Best Of Sex

Nos pronostics et nos chouchous parmi les acteurs et les films nominés aux PinkX Gay Video Awards, les «Césars du cul» organisés par la chaîne Pink X…

Avec la rentrée reviennent aussi les PinkX Gay Video Awards, c’est-à-dire les prix récompensant le meilleur du porno gay diffusé sur la chaîne PinkX. À partir du 12 septembre, on pourra voter pour départager les nominés dans les onze catégories en lice, du meilleur film au meilleur passif, de la meilleure partouze au meilleur new cumer. Les gagnants seront annoncés fin octobre lors d’une émission spéciale. En attendant, comme on a maté les cinquante films nominés avec une irréprochable conscience professionnelle, voici nos favoris…

Du côté des films

Une surprise est toujours possible, mais il serait tout de même invraisemblable que mr. Pam (la seule femme réalisatrice de l’industrie du porno gay américain) passe à côté d’au moins un des deux prix pour lesquels elle est en lice (meilleur film étranger et meilleur réalisateur) car ses deux films dominent la compétition de la tête et de la queue. En dépit des qualités du transgénérationnel Twinks On Top (où des crevettes baisent des daddies), aucun de ses concurrents n’a la qualité, la beauté et la sensualité de Dirty Rascals, cette virée dans un château praguois où se retrouvent une dizaine de sublimes garçons pour un drôle d’enterrement. Même-quasi perfection technique pour Vegas Hustle, qui nous entraîne dans les coulisses hard de la ville du clinquant.

Chez les Français, Agents X de Ridley Dovarez mériterait de l’emporter tant ce film d’espionnage très léché s’impose par son humour, son scénario (un espion cherche à mettre hors d’état de nuire un criminel qui veut transformer grâce à un spray les hétéros en gays…) et aussi ses scènes de baise d’anthologie. Si les films amateurs et les films ethniques ont bien du mal à se renouveler (toujours le même faux naturel chez les uns, les mêmes caves de cité chez les autres), la sélection 2016 des PinkX Gay Video Awards se distingue grâce aux Vices de Waikix (rafraîchissante découverte d’un nouvel acteur très enthousiaste de chez Crunchboy) et à Juliano et ses potes, avec un nouveau venu de l’écurie Citébeur qui sait utiliser mieux que personne son gros gourdin avec un regard coquin irrésistible.

Du côté des acteurs

Jordan Fox n’a pas toujours été un acteur très convaincant, mais impossible de passer à côté de sa performance dans Les Patients du Dr Fox, dans lequel il fait passer des examens très poussés à de jeunes étudiants, avec cette réplique déjà culte : «mon diagnostic en fait, c’est un anus défoncé». Son principal concurrent sera à coup sûr Matt Kennedy, charismatique en diable dans Agents X, bien décidé à dominer le monde pour se faire enculer ! Très impressionnant dans ses deux scènes de Stuffed, Rocco Steele défonce tous les autres postulants au titre de meilleur actif. C’est plus disputé pour celui de passif de l’année, Camille Kenzo (Camille Kenzo aux USA), Mickey Taylor (XXL Hammered) et Ricky Roman (The Amazing Cocky Boys) faisant preuve de grandes dispositions. Quant à la révélation new cumer, ce pourrait bien être le barbu Adam Ramzi, beau sportif barbu et endurant de #Workout.

Pour voter : www.pinkxgayvideoawards.com

 

Photo : Mickey Taylor

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Magazine made for you.

NOUS SUIVRE