“Trois Grandes Fugues” réunit trois grandes chorégraphes

Le spectacle Trois Grandes Fugues regroupe trois variations autour de la Grande Fugue de Beethoven signées Maguy Marin, Anne Teresa de Keersmaeker et Lucinda Childs.

En musique, le principe de la fugue repose sur l’imitation, c’est-à-dire la répétition d’un motif dans différentes voix, donnant l’impression à l’auditeur que la mélodie «fuit» d’une voix à l’autre. Or, c’est à une véritable mise en abîme que nous convie Trois Grandes Fugues, puisque, outre la répétition du motif musical, le spectacle regroupe trois variations autour de la Grande Fugue de Beethoven. En effet, trois femmes chorégraphes se sont emparées de ce morceau de musique pour en proposer leur propre vision.

Ainsi, la Française Maguy Marin, avec sa Grosse Fugue pour quatre danseuses, s’approprie l’idée de fuite dans une course effrénée, entre vitalité et désespoir. Dans Die Grosse Fuge, la Belge Anne Teresa de Keersmaeker fait de ses huit interprètes, femmes et hommes vêtus à l’identique, les instruments de ses propres variations autour du motif de la chute. Enfin, pour l’occasion, l’Américaine Lucinda Childs, figure emblématique du mouvement minimaliste, dévoilera une création originale dans le sillage du travail de ces deux consœurs. Trois visions de la danse contemporaine, trois traces vivantes de l’apport des femmes à l’art chorégraphique.

 

Du 4 au 6 janvier à la MC2:Grenoble, 4 rue Paul Claudel-Grenoble / 04.76.00.79.79 / www.mc2grenoble.fr
Lundi 6 février à la Comédie de Valence, place Charles Huguenel-Valence / 04.75.78.41.70 / www.comediedevalence.com

 

Photo : La Grosse Fugue de Maguy Marin © Jaime Roque de La Cruz

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Magazine made for you.

NOUS SUIVRE