Dodo
tirésias

Trouble dans le genre avec la pièce “Tirésias” de Philippe Delaigue

Philippe Delaigue, metteur en scène et enseignant à l’ENSATT, est allé puiser chez Homère, Sophocle et Ovide pour donner une vision contemporaine de Tirésias, personnage qui traverse la mythologie gréco-latine.

Ayant vécu à la fois en tant qu’homme et en tant que femme (les sources mythologiques divergent sur les raisons de ce passage d’un genre à l’autre), Tirésias est sommé de trancher un différend entre Zeus et Héra : qui, des hommes ou des femmes, tirent la plus grande satisfaction des plaisirs de la chair ? Condamné à la cécité par Héra pour la réponse qu’il apporte à cette question, Tirésias se voit en compensation offrir des dons de divination de la part de Zeus. De cet acte fondateur naît la figure du devin aveugle qui accompagne Œdipe le long de son tragique destin. Dans son spectacle, Philippe Delaigue imagine le Tirésias aujourd’hui, vivant reclus avec sa fille dans un grenier et dispensant ses prophéties via Internet à des adolescents déboussolés, sorte de Doc et Difool puisant son pouvoir aux racines de l’Antiquité.

 

L’irruption dans cette vie ascétique du jeune Léo, qui souhaite mourir, va permettre à la pièce de réactiver divers mythes tirés notamment des Métamorphoses d’Ovide, comme celui d’Iphis et d’Ianthé. Iphis est une jeune Crétoise élevée sous les traits d’un garçon pour ne pas contrarier son père. Elle est promise à Ianthé et tombe amoureuse de la jeune fille. Dans le récit du poète romain, Iphis est métamorphosée en homme avant la nuit de noces. Chez Delaigue, les dieux ne viennent pas en aide aux mortels et Iphis met fin à ses jours après avoir révélé sa véritable identité sexuelle à  son père. Explorant les diverses possibilités de mourir avec le jeune Léo, Tirésias lui offre au final un aperçu des multiples aspects que peut prendre la vie.

 

Tirésias, du 9 au 11 mars au Théâtre de la Renaissance, 7 rue Orsel-Oullins / 04.72.39.74.91 / www.theatredelarenaissance.com

 

Photos © Juan Robert

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.