Dodo
Transitions Elodie Durand

Transitions : le cheminement d’une mère

Avec Transitions, Élodie Durand évite les poncifs sur la transidentité et livre le témoignage sans concession d’une mère face à la transition de son enfant.

Dans Transitions, sous-titré Journal d’Anne Marbot, roman graphique d’Élodie Durand, si les noms sont fictifs, l’histoire, vraie, est celle d’une double transition : celle d’Alex, jeune homme trans de 18 ans, et de sa mère dont le regard sur son enfant, la transidentité, et le genre, évolue avec la transition d’Alex. Focus sur un ouvrage intelligent et superbement illustré.

En tant que lecteur trans, se saisir d’un livre sur la transidentité écrit par une personne non concernée se fait toujours avec une certaine appréhension : s’agira-t-il des habituels poncifs et préjugés sur l’expérience trans ? Transitions est dans le domaine une agréable surprise, le vécu du jeune homme trans étant traité avec respect et pudeur sans pour autant constituer le coeur du récit. Le sujet de ce roman graphique, ce sont les doutes, questionnements et crispations de la mère-narratrice, énoncés à la première personne alors qu’elle retrace son parcours de compréhension et d’acceptation de la transidentité de son fils. Qualité particulière du texte, basé sur les journaux d’Anne Marbot et ses échanges avec l’autrice : ce parcours n’est ni simple, ni exemplaire, et l’honnêteté de la narratrice sur ses propres errances est ce qui fait toute la pertinence de l’ouvrage. Sentiment de culpabilité, choc, angoisse, sentiment de perte, remise en cause et critique de son enfant, victimisation… Tout cela est abordé frontalement, sans complaisance, et sans détour sur les conséquences : le risque de la perte, réelle, de son fils – jusqu’à la décision de réellement apprendre à l’accepter, et sa propre « transition », intellectuelle et affective, en tant que mère.

Un récit qui emprunte au documentaire

Dans ce cheminement, Anne Marbot n’est pas seule et l’intervention de multiples voix enrichit d’autant le récit. La voix d’Alex, en premier lieu, via ses mails et messages ; celle de la psychologue qui l’accompagne au Planning Familial, et celles de la famille et de proches ; mais également les textes d’associations, d’études scientifiques, de documentaires… Qui apportent éclairages et pédagogie sur les notions de sexe et de genre aux prismes de la biologie, l’histoire ou encore la sociologie.

La versatilité du trait de Élodie Durand, à la fois puissant et délicat, toujours très beau, rend avec une grande justesse la complexité sensible de ce parcours, l’image prenant souvent le relai des mots pour traduire une émotion, déployer une métaphore, signifier la densité d’un silence. Un ouvrage aussi nécessaire que poétique, à lire.

Transitions Elodie DurandTransitions d’Élodie Durand (Éditions Delcourt / Mirages). En librairies.

 

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.